En grande difficulté en championnat, les ​Madrilènes espéraient s'offrir un petit bol d'air avec cette Coupe du Monde des clubs, ce qu'ils ont réussi à faire en disposant facilement des Japonais de Kashima Antlers en demi-finale (3-1).

Les Français Raphaël Varane et ​Karim Benzema ont fait un bon match, alors que Gareth Bale s'est offert un triplé, servi deux fois par Marcelo, lui aussi en grande forme. Les Madrilènes affronteront Al-Ain en finale dimanche. 


Les notes des Madrilènes : 


​Thibault Courtois (4) : La majorité des tentatives japonaises passant à côté de ses buts, le portier belge n'a strictement rien eu à faire jusqu'à la reprise de Doi (78'), qu'il aurait pu sortir. 


Dani Carvajal (5) : Le latéral espagnol a connu un début de match difficile avec plusieurs imprécisions techniques et des mauvaises interventions défensives. Il s'est repris après la pause et a profité de l'avantage au score pour davantage participer offensivement. 


Raphaël Varane (6) : Très serein, il n'a jamais été inquiété par des attaquants japonais peu dangereux. Il a gagné la plupart de ses duels et fut précis dans ses relances. 


Sergio Ramos (6) : Le capitaine madrilène a lui aussi joué avec tranquillité durant toute la rencontre. Il ne s'est pas fait prendre défensivement et est comme à son habitude monter mettre sa tête sur coups de pieds arrêtés, sans trouver le cadre (32'). 


Marcelo (7) : Double passeur décisif pour Gareth Bale (44', 55'), le Brésilien s'est montré précieux offensivement et a plusieurs fois régalé le public par ses gestes techniques. Défensivement, il a rarement été pris à défaut même s'il perd son duel à l'origine du but de Doi (78'). 

Marcos Llorente (5) : Le jeune milieu défensif a joué avec beaucoup de sobriété dans l'entrejeu, se contentant de passes courtes et laissant ses partenaires s'occuper des transmissions verticales. Peu d'erreurs mais aussi trop peu de risques pris avec le ballon. 


Luka Modric (7) : Le Ballon d'Or 2018 a montré ce soir les qualités qui lui ont permis d'être nommé meilleur footballeur de la planète. Impressionnant techniquement, il a fait la différence à chacune de ses prises de balle ou presque, en jouant toujours vers l'avant et en donnant d'excellents ballons à ses attaquants. 


Toni Kroos (6) : L'Allemand joue toujours sur le même rythme au milieu de terrain mais compense son manque de vivacité par son sens du jeu qui lui permet de diriger le jeu madrilène et de perdre très peu de ballons. 


Lucas Vazquez (6) : Dynamique sur le flanc droit de l'attaque madrilène, il aura touché beaucoup de ballons et souvent créé des occasions pour son équipe. Il a malheureusement manqué de justesse dans le dernier geste à l'image de son face à face manqué juste avant sa sortie (66'). Remplacé par Isco (67'). 


Karim Benzema (6) :  Fêtant ses 31 ans aujourd'hui, il fut toujours aussi utile dans la construction du jeu, par ses nombreux décrochages et sa bonne qualité technique, il aura en plus eu plusieurs occasions de marquer mais a manqué de réussite face au but (11', 27', 49', 85').

Gareth Bale (8) : C'est lui qui envoie les Merengue en finale de cette compétition en inscrivant un triplé, son premier depuis près de 3 ans. Peu en réussite techniquement en début de match, il aura ensuite réglé la mise en marquant deux fois en angle fermé (44', 55') et en profitant d'une erreur de la défense adverse. Remplacé par Marco Asensio (60'), rapidement blessé, et remplacé à son tour par Casemiro (74').