Alors que la rumeur Benjamin Lecomte commence à prendre de l'ampleur du côté de l'Olympique de Marseille, Steve Mandanda a fait l'autocritique lucide de son début de saison.


Après presque cinq mois de compétition, ​​le mercato hivernal approche à grands pas. L'heure pour les clubs de l'élite française de peaufiner leur effectif afin de préparer au mieux la deuxième partie de saison. Du côté de l'​Olympique de Marseille notamment, qui peinencore à trouver son rythme de croisièren ​Ligue 1et qui n'a hélas pas fait long feux sur la scèneuropéenne.

En causentre autres, le secteur défensif de l'écurie phocéenne, qui affiche des lacunes récurrentes depuis le début de l'exercice. Pour rappel, le club de la Canebière possède la cinquième moins bonne défense du championnat (à égalité avec le Stade Rennais), avec 25 buts encaissés en 17 journées. Un total peu flatteur pour le champion d'Europe 93, qui reflète également les performances mitigées de ses gardiens.

Tant est si bien que la direction olympienne a ciblé Benjamin Lecomte dans sa liste de courses, afin de d'envisager pourquoi pas une alternative à Steve Mandanda, trop souvent blessé et surtout moins décisif qu’avant. Régulièrement critiqué, l’international tricolora dressé un bilan lucide lors de son passage devant la presse mardi, en marge du 8e de finale de la Coupe de la Ligue.


​"C’est vrai que ce n’est pas la meilleure première partie de saison que j’ai pu faire, j’en suis conscient. Je ne suis pas performant comme je devrais l’être. Quand on n’est pas performant ou qu’on est performant comme on aimerait, on est frustré. Je ne peux pas avoir le sourire quand j’encaisse un but. Ce n’est pas ne pas être heureux, c’est aussi une prise de conscience de la situation, du match, forcément sur le terrain ça se ressent.

Je suis très très heureux ici. J’ai la confiance du staff, de mes partenaires. Je me sens très bien ici. J’aimerai qu’on enchaîne plus de résultats positifs et qu’on se retrouve devant et beaucoup plus sereins. Je n’ai pas attendu de lire certaines critiques pour travailler. Je bosse physiquement et mentalement pour retrouver un très bon niveau".


Touché en août, Steve Mandanda doit désormais, à l'instar de ses partenaires, se remobiliser pour retrouver son meilleur niveau.