Alors que Thomas Tuchel n'a pas hésité à le replacer dans l'entre-jeu du Paris Saint-Germain, Marquinhos a avoué être de plus en plus à l'aise à son nouveau poste au milieu de terrain.


Le remplacement du précieux Thiago Motta dans l'axe de l'entre-jeu devait être, pour le ​Paris Saint-Germain, l'un des principaux dossiers à gérer pendant le dernier mercato estival. Hélas, après plusieurs pistes suivies, le poste de l'expérimenté international italien est resté vacant, la direction de l'écurie francilienne n'ayant pas trouvé le profil idéal pour pallier son départ.

Dès lors, Thomas Tuchel, fraîchement débarqué pendant l'intersaison, a dû rapidement composer avec son effectif en présence. Le 25 août, peu de temps avant la clôturdu marché, le coach allemand a donc fait le pari de replacer Marquinhos au poste de milieu récupérateur. Une drôle de surprise pour le Brésilien, défenseur central de métier, qui a d'ailleurs reconnu y être allé à reculons lors de son baptême du feu.

Depuis pourtant, l'Auriverde a livré de solides prestations dans ce rôle de sentinelle, commen attestent récemment les deux dernières rencontres de la phase de poules ​Ligue des Champions, face à Liverpool puis Belgrade. Dans un entretien accordé au Parisien, l'ancien joueur de l'AS Roma a détaillé son adaptation à sa nouvelle place, en livrant un portrait flatteur de son entraîneur.


"​J’ai pris de la confiance, j’ai joué quelques bons matches et le coach m’a donné beaucoup de confiance. Il essaie de me mettre dans un rôle où je me sens le plus à l’aise. Cela ne me dérange pas de faire des efforts pour l’équipe. Je dois d’abord penser à l’équipe plutôt qu’à moi. C’est l’exemple que je veux montrer à mes coéquipiers.

La première fois, c’était avant le match contre ​Angers. Il m’a dit qu’il avait besoin de quelqu'un pour sécuriser son milieu de terrain. Il a vu en moi les qualités pour le faire. Depuis, il m’a beaucoup parlé, beaucoup montré de choses à la vidéo que je pouvais améliorer. Ses adjoints m’ont aussi beaucoup aidé.

C’est un coach très clair, lorsqu'il a quelque chose à dire, il le fait. Vous ne le voyez peut-être jamais énervé mais nous, on connaît ! Il a une deuxième personne en lui. Je n’avais pas vu cela avant. Souvent dans les grands clubs, il y a des philosophies installées avec des tactiques bien établies et c’est l’adversaire qui s’adapte. Mais Thomas Tuchel aime varier les tactiques et les systèmes selon l’adversaire".


Ajoutez à cela le probable départ d'Adrien Rabiot du Paris Saint-Germain au cours du mercato hivernalet il semblerait que Marquinhos soit bien parti pour boucler l'exercice dans cettnouvelle position.