​Plusieurs supporters de l'OM ont réclamé le licenciement de Rudi Garcia après la lourde claque reçue à domicile face à l'Apollon Limassol en Europa League (1-3). La pression se fait lourde sur le coach marseillais, cependant le coût d'un licenciement risque de dissuader ses détracteurs. 


Les Marseillais se sont une nouvelle fois illustrés tristement au Vélodrome pour leur dernière sortie de la saison sur la scène européenne. Largement battu face à la modeste équipe chypriote, ​l'OM est devenu la risée des clubs français en Europe cette année. Une donne qui pourrait précipiter le départ de Rudi Garcia, qui est malgré tout, toujours soutenu par sa direction. 

Récemment prolongé par l'équipe phocéenne, l'ancien entraîneur de la Roma ne devrait pas faire ses valises tout de suite alors que se profile un ​mercato hivernal primordial pour les dirigeants marseillais. Interrogé sur un éventuel licenciement de Rudi Garcia, Gilles Favard, consultant à l'Equipe, a donné un ordre d'idées d'un tel coût pour cette procédure. 


"Techniquement oui, si Rudi Garcia est viré en janvier, cela coûtera 10.5 millions d'euros à l'Olympique de Marseille compte-tenu de son salaire et de son contrat prolongé. Il y a même à discuter des six mois de carence et surtout, on n'en parle jamais, mais il y a tout le staff. Parce que Rudi Garcia est venu avec tout son staff et s'il est viré, ils vont repartir avec lui. Donc, il faut remultiplier les salaires de l'ensemble du staff, et au final, c'est une somme colossale."


Gilles Favard en a profité pour souligner le manque d'expérience des dirigeants marseillais et de la cellule de recrutement qu'il accuse d'être trop apathique. 


"Je le redis, les dirigeants de l'OM sont jeunes, ce n'est pas une critique, mais c'est un métier le football. Les gens pensent que parce qu'ils regardent un match de football à la télévision, ils connaissent le foot. Eyraud est gentil, il a certainement des qualités énormes, c'est un type intelligent, mais il n'a pas de contre-pouvoirs. Il n'y a pas un type qui lui a expliqué les us et coutumes de ce métier. Zubizarreta, on lui a mis une cloche sur la tête et c'est Garcia qui commande. Maintenant Rudi Garcia est protégé par son contrat, ils ont fait la connerie, je ne sais pas, s'ils vont la manger longtemps."


Des propos virulents qui ont le mérite de présenter la situation actuelle à l'​Olympique de Marseille.