​​Hatem Ben Arfa est-il enfin de retour ? L'ancien lyonnais, convaincu cet été par Olivier Létang de rejoindre le ​Stade Rennais, semble avoir lancé sa saison. Buteur sur trois des quatre derniers matches de Ligue 1, l'international français retrouve ses fulgurantes capacités offensives. Pour autant, si le talent de Ben Arfa est indéniable pour n'importe quel amoureux du ballon rond, son irrégularité chronique l'est aussi.


On ne pouvait peut-être pas parler de "spleen", mais ​Hatem Ben Arfa ne semblait pas franchement épanoui au sein de l'effectif breton depuis le début de la saison. Ses choix de carrière, ses blessures, son physique... beaucoup de questions se posent quant à sa capacité à retrouver son niveau. Et les choses n'allaient pas vraiment dans son sens. Sabri Lamouchi, limogé de son poste d'entraîneur du Stade Rennais le 3 décembre dernier, donnait peu de temps de jeu à Ben Arfa. 

Souvent cantonné au côté gauche et remplaçant, Ben Arfa ronge son frein, alors que Lamouchi l'utilise dans un rôle de joker qui ne sied pas à l'attaquant rennais. Il paraît évident que Ben Arfa a besoin de temps de jeu pour revenir au top mentalement et physiquement. Cela lui permet d'enchaîner les matches et retrouver ses repères sur le terrain. 


L'arrivée de Julien Stéphan sur le banc rennais a provoqué un redressement des résultats bretons. Vainqueurs contre Lyon (0-2-) et Dijon (0-2) coup sur coup à l'extérieur, les Rennais affichent un visage plus séduisant. Ben Arfa y est pour quelque chose. En le repositionnant en soutien du numéro 9 (Theoson Siebatcheu ou M'baye Niang), Julien Stéphan donne les clés du jeu à l'international français.  

Il semble ainsi bien plus libéré et serein, sa vision du jeu et sa percussion redeviennent tranchantes, en attestent ses deux derniers jolis buts en ​Ligue 1. Ce repositionnement lui permet également de toucher un grand nombre de ballons, ce qui influence considérablement le jeu offensif rennais. 


Ben Arfa semble de retour, et c'est une bonne nouvelle qui tombe à pic pour les Bretons. Ce jeudi, les Bretons reçoivent le FC Astana en Ligue Europa avec comme obligation de gagner pour voir les 16ème de finale. Le Roazhon Park doit pousser son prodige pour qu'il donne son maximum contre le club kazak.