Paris Saint-Germain's French forward Kylian Mbappe (L) dances with French DJ and producer Martin Solveig after receiving the Kopa Trophy during the 2018 FIFA Ballon d'Or award ceremony at the Grand Palais in Paris on December 3, 2018. - The winner of the 2018 Ballon d'Or will be revealed at a glittering ceremony in Paris on December 3 evening, with Croatia's Luka Modric and a host of French World Cup winners all hoping to finally end the 10-year duopoly of Cristiano Ronaldo and Lionel Messi. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)        (Photo credit should read FRANCK FIFE/AFP/Getty Images)

MALAISE : Les 5 moments les plus gênants de la cérémonie du Ballon D'Or

Ça y est, on connaît l'identité du Ballon d'Or 2018. Au terme d'une cérémonie spectaculaire, le Croate Luka Modric a soulevé le trophée individuel le plus convoité du monde. En parlant de la cérémonie, certains moments ont été particulièrement gênants et ont presque fait honte à l'organisation française. Voici les 5 moments les plus gênants de la cérémonie classés du moins gênant au plus gênant.

5. L'interview de Gianluigi Buffon

L'un des premiers moments qui nous a donné envie de nous cacher sous le canapé est l'interview de Gianluigi Buffon par Yoann Riou. Entre son accent catastrophique et son énergie beaucoup trop débordante, le journaliste de la chaîne l'Equipe semblait bien ridicule.

4. Le fiasco de Vegedream

Invité au Grand Palais pour chanter sa chanson en hommage à nos Champions du Monde français, le rappeur Vegedream nous a offert un joli moment gênant. Un playback mal maîtrisé assorti d'un manque de respect total au Ballon d'Or en personne. Le chanteur a en effet salué ses amis de l'Équipe de France en snobant complètement Luka Modric qui se trouvait milieu de ces derniers.

3. La danse de Mbappé et Martin Solveig

Kylian Mbappé a remporté le prix du meilleur joueur de moins de 21 ans ce qui lui a valu de devoir danser avec Martin Solveig. Le problème, c'est que ni l'attaquant du Paris Saint-Germain, ni le DJ ne savait danser correctement sur du Drake. Un moment gênant que le Parisien n'oubliera pas de sitôt. 

2. L'interview d'Antoine Griezmann

Décidément, l'hyperactif Yoann Riou était dans tous les bons coups hier soir, ou plutôt dans tous les mauvais. Lorsqu'on a appris la victoire de Luka Modric, il s'est précipité vers Antoine Griezmann pour une interview surréaliste. En effet, le journaliste a tout fait pour que le Français dise qu'il devait être le vainqueur et a fait preuve d'un chauvinisme bien français aux yeux du monde entier.

1. La blague sexiste de Martin Solveig

La palme d'or du moment le plus gênant de la soirée est décerné à... Martin Solveig bien sûr. Le DJ français n'a pas fait que ridiculiser les lauréats en les faisant danser. Il nous a aussi gratifié d'une blague à peu près aussi sexiste que lourde. En effet, au moment d'accueillir le Ballon d'Or féminin, Ada Hegerberg, l'artiste lui a demandé si elle savait twerker avant d'exploser de rire sans aucune pression. Un point d'orgue à cette soirée qui ressemblait presque à une parodie.