PARIS, FRANCE - DECEMBER 03:  Antoine Griezmann of France and Atletico Madrid attends the Ballon D'Or ceremony at Le Grand Palais on December 3, 2018 in Paris, France.  (Photo by Aurelien Meunier/Getty Images)

Les 5 raisons pour lesquelles Griezmann méritait plus le Ballon d'Or que Modric

Ce soir, Luka Modric a remporté le Ballon d'Or et a été élu meilleur joueur de l'année. S'il a réalisé une bonne saison 2017-2018, le Croate n'est pas à son niveau cette saison et d'autres joueurs auraient mérité de prendre sa place. Antoine Griezmann, par exemple, a fait tout ce qu'il fallait pour remporter ce trophée mais n'a terminé qu'à une troisième place plus qu'étonnante. Voici donc les 10 raisons pour lesquelles le Français aurait mérité de remporter le Ballon d'Or 2018.

1. Le palmarès en équipe

Les journalistes qui votent pour élire le Ballon d'Or 2018 accordent beaucoup d'importance au palmarès des joueurs au cours de leur saison. Pour cette édition, difficile de faire mieux qu'Antoine Griezmann qui a remporté la Ligue Europa et la Supercoupe d'Europe avec l'Atletico Madrid ainsi que la Coupe du Monde avec l'Equipe de France. 

2. Le palmarès personnel

Il avait déjà été élu meilleur joueur de l'Euro 2016 il y a deux ans. Cette saison, l'attaquant de l'Equipe de France a encore remporté des titres individuels. Dans un premier temps, il a été élu meilleur joueur de l'Europa League. Ensuite, il a été élu deuxième meilleur joueur de la Coupe du Monde derrière le Ballon d'Or, Luka Modric. Des distinctions qui mettent en lumière ses prestations exceptionnelles. 

3. Un joueur décisif dans les grands moments

L'année dernière, c'est Cristiano Ronaldo qui avait remporté le Ballon d'Or. Il n'avait pas fait une saison exceptionnelle mais avait été décisif dans les moments importants en Ligue des Champions. Cette saison, on peut dire qu'Antoine Griezmann ne s'est pas caché dans les matchs importants. Il a marqué en finale de Ligue Europa et en finale de Coupe du Monde après avoir été décisif tout au long des deux compétitions.

4. Un joueur capital

En plus de réaliser des gestes décisifs, le Français est l'un des patrons de toutes les équipes dans lesquelles il joue. Il est un leader technique qui sait aussi jouer de son aura pour replacer ou motiver ses partenaires. C'est lui qui imprime le rythme de son équipe. Il est capable de jouer vite ou de temporiser en fonction de la situation. De plus, sa grinta l'oblige à revenir défendre et à courir de longues distances pour son équipe ce qui fait de lui un exemple irréprochable.

5. Un joueur régulier

On n'en a pas l'impression lorsqu'on regarde le résultat de cette cérémonie du Ballon d'Or, mais ce trophée est censé récompenser le meilleur joueur de l'année civile 2018. Or cette année, il semblerait que les votants aient oublié de prendre en compte le début de la saison en cours. En effet, Luka Modric n'est que l'ombre de lui même au Real Madrid alors que son concurrent de l'Atletico continue de briller avec son club. Il semblerait donc que le Ballon d'Or ait, cette saison, récompensé le meilleur joueur de la saison 2017-2018.