​La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnelle a lourdement sanctionné le latéral droit de l'Olympique Lyonnais. 


Rafael a écopé de quatre matches de suspension dont un avec sursis après son tacle jugé dangereux sur le Yann M'Vila. Le latéral droit lyonnais qui est arrivé largement en retard sur son homologue stéphanois, les deux pieds décollés, avait écopé d'un carton rouge pour mise en danger de l'intégrité physique d'un joueur. 


Connu pour sa fougue sur le carré vert, l'ancien Mancunien, adepte des contacts violents et toujours virulent envers l'arbitrage, n'a pas manqué d'animer encore un peu plus le derby vendredi soir dernier. 

Pourtant, le Brésilien a fustigé l'arbitre et le comportement de l'International français, estimant qu'il n'y avait pas de mauvaises intentions et encore moins faute. Une sortie médiatique qui avait fait sortir de ses gonds le consultant de Canal+, Pierre Ménès qui avait sèchement remis Rafael à sa place.


"Rien que pour sa bêtise, je lui collerais deux matches de plus".


Rafael n'a pas manqué de réagir à ses propos en chambrant lui aussi "les journalistes" dans son ensemble. L'altercation entérinée, Rafael est revenu en zone mixte (face à City) sur son match face à​ l'ASSE avant de reconnaitre son implication coupable sur ce geste violent et dangereux, le tout, avec beaucoup d'humours. 

Aujourd'hui sanctionné de trois matches fermes, Bruno Genesio devra se passer des services de son latéral droit pour les rencontres face à Lille, Rennes et Toulouse. Une mauvaise nouvelle pour le staff lyonnais qui devra composer différemment. Une très bonne pour Kenny Tete, qui pourra retrouver du temps de jeu avec ​l'Olympique Lyonnais