Un joueur qui tente un geste technique tel qu'une talonnade aérienne est la preuve qu'il est en confiance. Et si Adil Rami savoure sa 36ème sélection avec les bleus, Didier Deschamps a beaucoup moins aimé sa prise de risque face à l'Uruguay (victoire 1-0 des bleus).


La victoire au coup de sifflet final rassure tout le monde, mais cela n'empêche pas le sélectionneur français de remettre les points sur les i avec le défenseur ​marseillais. Agacé de cette fantaisie, il affirme que "sur une action comme ça, ça n'a pas lieu d'être" au micro de Téléfoot. 



Titularisé pour la première fois depuis 2013 avec Sakho en défense centrale, l'ancien Lillois à affiché une prestation solide à défaut d'être génial. En difficulté en début de saison, Rami ne s'est jamais affolé. Seuls sa mauvaise relance à la 71ème minute et sa Madjer dans sa propre surface à la fin du match ternissent sa prestation globale.


La bonne forme actuelle du natif de Fréjus arrive à point nommé alors que Rudi Garcia sera privé de Luiz Gustavo. L'entraineur ​olympien pourra compter sur son défenseur alors que l'Olympique de Marseille affrontera Amiens pour la reprise de la Ligue 1.


Si le Varois a mis en péril une Équipe de France qui maîtrisait son sujet jusque là, on retiendra surtout la victoire pour le dernier match de l'année 2018 des champions du monde.