Coprésident de l'AS Saint-Étienne avec Roland Romeyer, Bernard Caiazzo s'est récemment prononcé sur les projets du club stéphanois. 


Positionné à la 5e place de la Ligue 1 derrière le ​Paris Saint-Germain, le ​LOSC, ​Montpellier et l'Olympique Lyonnais, l'AS Saint-Étienne réalise un début de saison plus que correct après 13 journées de championnat. Depuis l'an passé, les Verts ont été très actifs au cours des marchés des transferts, ce qui leur a permis de se restructurer et de viser la haute partie du tableau. 

Dans un entretien accordé au magazine But! Saint-Etienne, Bernard Caiazzo a ainsi évoqué les futurs projets de son club. Alors que la vente du club était une possibilité en printemps dernier avec les Américains de Peak6, l'homme de 64 ans a exclu cette hypothèse dans son discours.


"Vu que les droits TV en 2020 seront en forte augmentation, nous avons décidé d’emprunter aujourd’hui pour rembourser après 2020, ce qui a été relativement facile car les banques savent que notre football est en progression. La victoire en Coupe du monde a aidé en termes de confiance car la France est encore plus reconnue par les financiers. Toutes les entreprises ont recours à l’emprunt pour investir et se développer quand les tendances sont favorables. C’est aussi vrai dans le football si on veut grandir [...] Le sujet, ce n’est pas si le club peut être vendu mais comment le faire grandir [...] Pour grandir, il faut trois éléments. D’abord avoir à l’intérieur du club la permanence d’une relation humaine de grande envergure comme Jean-Louis Gasset a su la créer au niveau du sportif. Ensuite il faut des moyens financiers pour investir aussi bien dans les structures que dans les joueurs. Enfin, il faut savoir utiliser les meilleures méthodes et technologies modernes pour améliorer l’efficacité de chaque secteur, pas seulement le sportif. Si un groupe a une meilleure capacité que nous dans ces domaines, nous saurons lui laisser la main mais attention : le football, c’est un vrai métier qui demande beaucoup d’expérience mais nous ne sommes pas opposés à faire entrer avec nous un associé financier qui serait un bon partenaire qui aime le club comme nous."


En plus de ce projet ambitieux, l'écurie stéphanoise peut en effet compter sur une équipe en nette progression et d'un entraîneur de qualité tel que Jean-Louis Gasset. Le reste de la saison s'annonce palpitant pour les Verts, qui sont encore dans la course à l'Europe.