​Champion du monde 2018 avec l'Equipe de France, Presnel Kimpembe traverse une période compliquée, autant avec le ​Paris Saint-Germain qu'avec les Bleus. Le défenseur parisien n'arrive plus à trouver ses automatismes et doit vite sortir de cette spirale négative.


La fête est finie, l'euphorie retombée mais où est donc passé 'Maestro' Kimpembe ? 

Le pilier défensif du PSG n'arrive plus à retrouver ce qui faisait sa force et voit même sa place de titulaire en club remise en cause. D'un mauvais coup de crampon face à Tanguy Ndombele face à l'​OL à un ​mauvais coup de clavier (insulte d'un supporter sur Twitter NDLR) et avec une nouvelle défaite de l'Equipe de France face aux Pays-Bas en Ligue des Nations, Kimpembe traverse la première période difficile de sa carrière.

Des plans de jeu qui perturbent le défenseur


D'une défense à 3 sous les ordres de Tuchel à une défense à 4 sous le maillot tricolore, Kimpembe semble avoir des difficultés à jongler entre deux systèmes de jeu différents. Que ce soit sous le maillot parisien ou français, il semble désorienté voire parfois perdu dans son positionnement. 


Remontées de balles dangereuses ou placements aléatoires sur la pelouse, le natif de Beaumont-sur-Oise ne retrouve pas ses automatismes qui faisaient de lui le stoppeur téméraire de l'an passé. Un joueur qui doit "se remettre en mode compétition" selon Didier Deschamps au micro de Téléfoot.


Une nouvelle dynamique à enclencher

Ce ne serait pas la première fois qu'on voit un joueur de la capitale ayant du mal à performer dans deux systèmes de jeu différents (Verratti avec la Squadra Azzurra). Or, si l'international italien semble retrouver son meilleur niveau, le sérieux et la discipline du jeune Kimpembe devraient également à retrouver son meilleur niveau et à passer un nouveau cap dans les semaines à venir.

Si impressionnant ces dernières saisons dans les grands matchs, notamment en ​Ligue des Champions, l'international français de 23 ans doit désormais assumer deux statuts. Celui de champion du monde d'abord mais également celui de titulaire, avec la constance dans la performance que cela engendre. Ces deux statuts à digérer d'un coup peuvent expliquer sa méforme du moment car elles restent deux grosses responsabilités à assimiler. 


Un caractère qui lui confère la confiance du coach et du groupe


S'il se présente comme "quelqu'un de très confiant", il affirme être "là pour apprendre et il faut passer par des moments comme ça" toujours au micro de Téléfoot. Défendu par ses coéquipiers du ​PSG et en équipe nationale, Kimpembe semble être bien entouré pour faire son retour sur le devant de la scène. 


De plus, l'histoire de Presnel Kimpembe n'est pas celle du surdoué béni des dieux à la naissance, mais bien celle du travailleur sans relâche qui a passé les étapes à la sueur de son front. Or dans ces situations, ce sont ceux de sa trempe qui arrivent toujours à traverser les tempêtes pour en ressortir encore plus fort.