​En laissant tomber le traditionnel 4-3-3 pour un système plus offensif, Santiago Solari a déjà réussi à remettre le navire madrilène à flots.


Pour certains, licencier Julen Lopetegui était une mauvaise idée. Mais force est de constater que le ​Real Madrid a pour le moment pris la bonne décision. En trois matches, son remplaçant Santiago Solari a ramené la confiance, mais pas seulement. 

Les Merengue marquent de nouveau, mais surtout ils ont retrouvé une vraie solidité défensive. Certes, aucun cador n'a pour le moment été affronté (Melilla, Valladolid, Plzen), mais les joueurs madrilènes ont le mérite de "faire le travail". Un retour en forme, ​qui s'expliquerait par le changement d'entraîneur, mais aussi de système. 


Le 4-3-3 aux oubliettes 

Car installé dans un premier temps par Rafa Benitez puis mis en valeur par Zinédine Zidane, le 4-3-3 a été laissé de côté, pour instaurer un schéma tactique en 4-2-3-1. Ce système libère ​entre autres les ailiers Gareth Bale et Marco Asensio, et donne plus de liberté à un meneur de jeu comme Isco par exemple. Enfin, le double pivot Casemiro - Kroos par exemple donne un équilibre définitif et sécurise l'aspect défensif. 

En seulement quelques matches, Solari a remis le Real Madrid en selle. Et son système tactique n'y est pas pour rien​. Ce n'est pas Zinédine Zidane qui dira le contraire.