Après un bonne entame de saison, lors de laquelle il était encensé pour son efficacité, Gareth Bale est désormais en grande difficulté depuis plus d'un mois. Incapable de marquer depuis le 19 septembre dernier, le Gallois est en perte de confiance, et devient une source d'interrogation au sein du ​Real Madrid. 


Depuis maintenant sept semaines, le natif de Cardiff recherche désespérément le chemin des filets. Au-delà de son manque de réussite face au but, Bale agace par ses excès d'individualisme. Pour mettre fin le plus vite possible à cette période de disette, il s'entête à vouloir faire la différence tout seul, et oublie ses coéquipiers. 


Incapable de combiner avec ses partenaires offensifs, il se contente de quelques débordements et de frappes trop ambitieuses. Pour un ailier de son statut, le bilan est pour le moment catastrophique, et montre bien qu'il existe un profond mal-être chez le principal intéressé, car ses qualités intrinsèques n'ont pas pu disparaître soudainement. En réalité, le problème "Gareth Bale" ne date pas d'aujourd'hui. 

Au cours de la saison passée, alors qu'il n'était qu'un second choix dans l'esprit de Zinédine Zidane, le Gallois semblait désabusé sur le banc des remplaçants. Alors que les médias Espagnols annonçaient avec une quasi-certitude son départ lors du mercato, Bale a surgi de nulle part lors de la finale de la Ligue des Champions en inscrivant un doublé décisif, avec notamment un splendide retourné acrobatique. 


Certes, cette performance incroyable a rappelé à tous les observateurs que Bale est un joueur hors-norme, mais elle a aussi contribué à masquer ses difficultés et le manque de temps de jeu dont il a souffert tout au long de l'exercice 2017-2018.

Aujourd'hui, alors que le Real Madrid tente de sortir d'une crise de résultat, mais surtout d'entamer un nouveau cycle, le numéro 11 Madrilène montre qu'il n'a pas la carrure pour assumer le rôle de leader d'attaque. 


Peu intégré au groupe, notamment à cause de la barrière de la langue (il n'a jamais appris l'espagnol depuis son transfert en 2013), l'ancien de Tottenham est relativement esseulé au sein du club. Tout ce contexte doit pousser sa direction et son entourage à prendre une décision pour la suite de sa carrière.