​L'Olympique de Marseille es en grande difficulté en ce moment. Après trois défaites consécutives toutes compétitions confondues, les Marseillais sont en pleine crise sportive.


La crise de l'OM au Vélodrome contre la Lazio Rome en Europa League. Une défaite 1-3 qui a quasiment scellé l'élimination des Marseillais dès la phase de groupes. La mascarade s'est poursuivie au Vélodrome avec une défaite dans 0-2 dans le Classique de la ​Ligue 1 contre le Paris Saint-Germain. Dimanche soir, l'​Olympique de Marseille a continué sa mauvaise série en subissant un lourd revers 3-0 à Montpellier. Dans ces déconvenues, les choix de Rudi Garcia sont clairement remis en cause.


Contre Paris, Lucas Ocampos a impressionné tout le monde. Son implication défensive et son envie de gagner ont fait des merveilles. Si cela n'a pas suffit, l'Argentin a tout de même marqué les esprits. Pourtant, contre Montpellier, Rudi Garcia a décidé de laisser son attaquant sur le banc. Il a donc assisté avec impuissance au naufrage de son équipe. 


Sa grinta aurait été précieuse dans un match au cours duquel la passivité ​marseillaise était flagrante. Dans un entretien accordé à Bein Sport, le compatriote de Lionel Messi a définit ce qu'est la grinta qui le caractérise tant :


"La grinta, c'est l'essence même du football argentin. Personne n'aime perdre. Notre enfance a été un peu comme ça, on se battait pour un coca, pour un sandwich, donc chaque match c'est... pas une guerre mais c'est un peu tuer ou se faire tuer."


C'est la définition même de tout ce qui a manqué à ​l'OM au cours de ses trois derniers matchs.