Real Madrid's Spanish coach Julen Lopetegui looks on during the Spanish league football match between FC Barcelona and Real Madrid CF at the Camp Nou stadium in Barcelona on October 28, 2018. (Photo by GABRIEL BOUYS / AFP)        (Photo credit should read GABRIEL BOUYS/AFP/Getty Images)

ÉCHEC : Ces 6 entraîneurs qui n’ont pas fait long feu dans un grand club européen

Au lendemain du licenciement de Julen Lopetegui, retour sur ces entraîneurs qui sont arrivés dans un grand club avec beaucoup d'espoir, mais qui sont pourtant aussitôt repartis après un douloureux échec.

6. Julen Lopetegui - Real Madrid

Successeur de Zinédine Zidane, Julen Lopetegui n'avait pas le droit à l'erreur après la magique épopée offerte par le champion du monde 98. Malheureusement, l'ancien sélectionneur de La Roja (2016-2018), arrivé chez le champion d'Europe en juin 2018, ne trouvera pas ses marques au sein du club madrilène. Après une lourde défaite face au FC Barcelone (5-1) et un début de championnat plus que néfaste, l'espagnol quittera son poste d'entraîneur à la fin du mois d'octobre 2018. Il est provisoirement remplacé en intérim par l'ancien merengue Santiago Solari (2000-2005).

5. André Villas-Boas - Chelsea

Recruté par Chelsea en juin 2011 pour la somme de 15 millions d'euros, André Villas-Boas est devenu à cette époque l'entraîneur le plus cher de l'histoire du football. Pourtant, le jeune technicien arrivé du FC Porto ne réussira pas à s'imposer chez les Blues. Malgré un début de championnat convaincant avec le club londonien, le Portugais prendra la porte un an après son arrivée à cause des mauvais résultats. L'entraîneur adjoint Roberto Di Matteo prendra ensuite les rennes de l'équipe et offrira au peuple bleu la première Ligue des Champions de son histoire. 

4. Rafael Benítez - Real Madrid

Vainqueur de la Coupe de l'UEFA avec Valence en 2004 puis de la Ligue des Champions avec Liverpool en 2005, le natif madrilène Rafael Benitez ne pouvait pas espérer mieux en venant s'asseoir sur le banc de touche du Real Madrid en juin 2015. Mais le rêve tournera vite au cauchemar pour l'espagnol. Après quelques mois à la tête du club, l'actuel technicien de Newcastle quittera la capitale début janvier 2016 à la suite des mauvaises performances de l'équipe. Le français Zinédine Zidane viendra le succéder pour ensuite écrire l'histoire...

3. Alain Giresse - Paris Saint-Germain

Bien qu'il ait surtout entraîné sur le continent africain, notamment au Gabon, au Sénégal et au Mali, Alain Giresse a également connu la Ligue 1 lors de l'éclosion de sa carrière d'entraîneur. Commençant par le Toulouse FC en 1995, l'ancien joueur bordelais fera un court passage par la capitale au Paris Saint-Germain à partir de 1998. Il n'effectuera que dix matchs à la tête du club avant de retourner chez les Violets. 

2. Gian Piero Gasperini - Inter Milan

L'italien Gian Piero Gasperini n'aura évolué que dans son pays natal en tant que joueur et entraîneur. Arrivé à l'Inter Milan en provenance du Genoa pour remplacer le Brésilien Leonardo, l'ancien milieu de terrain de Palerme et de Pescara n'aura fait que cinq matchs officiels sur le banc des Nerazzurri en seulement trois mois. Il sera remplacé par Claudio Ranieri avant de retourner au Genoa. 

1. José Antonio Camacho - Real Madrid

Avec seulement quatre matchs sur le banc du Real Madrid, l'ancien sélectionneur de l'Espagne (1998-2002) n'a sûrement pas oublié sa terrible expérience chez les Merengues. Appelé en juillet 2004 par les dirigeants madrilènes après avoir remporté la coupe du Portugal avec le Benfica Lisbon, son premier trophée en tant qu'entraîneur, l'espagnol originaire de Cieza décidera d'abandonner les commandes de l'équipe suite à des conflits avec l'entourage du club.