​Le ​Barça affronte ce soir l'Inter Milan (21h) dans une rencontre alléchante entre deux des plus grands clubs européens de ces dernières années. Si les Catalans devront se passer de Lionel Messi, blessé, ils pourront compter sur un Marc-André Ter Stegen, plus performant que jamais, pour défendre leur cage. 


Recruté au Borussia Mönchengladbach en 2014, le gardien allemand a mis du temps à s'imposer à ​Barcelone mais fait désormais figure d'indéboulonnable au poste, au point d'être considéré parmi les meilleurs gardiens du monde, voir le meilleur. 

S'il a attendu deux saisons et le départ de Claudio Bravo à Manchester City pour devenir le véritable numéro un au Barça (il jouait seulement en ​Ligue des Champions et en Coupe jusqu'alors), le portier de 26 ans justifie pleinement le crédit qui lui est aujourd'hui accordé. 


Un jeu au pied digne d'un numéro 10

Formé à Mönchengladbach, il fait partie de cette nouvelle génération de gardiens allemands très performants et dont les qualités diffèrent de leurs prédécesseurs. En compagnie des Manuel Neuer, Bernd Leno ou encore Kevin Trapp, Ter Stegen représente ce renouveau au poste, dont il est peut-être le meilleur symbole. 

Excellent dans le jeu au pied, c'est logiquement lui que le Barça est venu chercher avec Claudio Bravo pour prendre la succession de Valdes dans les buts ​Blaugrana. Premier relanceur de son équipe, il n'hésite pas à prendre de grands risques devant ses cages afin de jouer proprement, quitte à rendre son entraineur et ses partenaires nerveux. Son sang-froid remarquable lui permet de prendre très soulèvent la bonne décision et sa qualité de passe pourrait rendre jaloux de nombreux joueurs de champs. 

Un gardien d'envergure 

Outre ses qualités dans le jeu, c'est bien sûr avec ses mains qu'il se distingue principalement. Encore une fois très bon face à Séville samedi dernier (4-2), il est auteur notamment deux doubles arrêts de grande classe qui résument parfaitement ses caractéristiques. Il utilise à merveille son mètre 87 pour prendre un place énorme dans le but, alliant ainsi son physique imposant à une très bonne anticipation du jeu. 


Visant toujours à réduire le maximum d'espace à l'attaquant qui le défie, il se différencie des autres gardiens en plongeant très peu, se couchant seulement quand c'est nécessaire. De cette manière, il réalise une bonne partie des ses arrêts des pieds, se rapprochant ainsi du style des gardiens de handball, caractéristique qu'il partage avec Manuel Neuer notamment. 

Si le portier du Bayern Munich, dont les performances déclinent peu à peu, est toujours le gardien numéro un de la sélection allemande, il ne serait pas surprenant de voir rapidement Ter Stegen bousculer la hiérarchie, au moins sur les matchs de moindre importance. À 26 ans, il représente en tout cas l'avenir de la Mannschaft et s'impose désormais comme une référence du football mondial à ce poste. 


Le ​Barça peut donc se targuer d'avoir le meilleur joueur de champs du monde comme le meilleur gardien du monde dans son effectif.