PARIS, FRANCE - OCTOBER 16:  Antoine Griezmann of France celebrates after scoring his sides first goal with his teammates during the UEFA Nations League A group one match between France and Germany at Stade de France on October 16, 2018 in Paris, France.  (Photo by Quality Sport Images/Getty Images)

EDF : Les 5 leçons de la trêve internationale pour Didier Deschamps

Enregistrant un match nul face à l'Islande (2-2) en match amical, puis une victoire face à l'Allemagne (2-1) en Ligue des Nations, les Bleus perpétuent leur invincibilité, même si depuis la Coupe du Monde, on sent un coup de moins bien. Retour sur les points positifs et négatifs qui auront marqué cette trêve internationale. 

1. Olivier Giroud : l'attaquant indispensable ?

Très solide dans les duels comme à son habitude, l'attaquant des Blues de Chelsea aura beaucoup apporté face à l'Islande et l'Allemagne. Même s'il n'a pas marqué, Olivier Giroud  du haut de son mètre 93 a été important dans son rôle de pivot. 


Le sélectionneur Didier Deschamps ne manque pas de confiance envers l'homme de 32 ans, qui en fait un élément essentiel de l'Équipe de France. Très souvent dans le viseur de ses détracteurs, l'ancien avant-centre des Gunners est loin d'en avoir fini avec les tricolores. 

2. Lucas Hernandez : tout seul à son poste

Armé d'agressivité et d'envie, le Colchonero Lucas Hernandez a fait preuve d'une certaine exemplarité durant cette trêve internationale. Remplaçant face à l'Islande au profit de Lucas Digne, le latéral gauche français a été très convaincant contre l'Allemagne, notamment en offrant une passe décisive à son coéquipier de l'Atlético de Madrid, Antoine Griezmann


Et on peut dire que le joueur de 22 ans n'est pas réellement mis en danger sur son côté gauche par les autres internationaux français. De retour chez les Bleus après sept mois d'absence, le joueur d'Everton Lucas Digne n'a rien fait pour déséquilibrer la hiérarchie et taper dans l’œil de Didier Deschamps. Les choses s'annoncent encore plus compliquées pour Benjamin Mendy. Blessé et en mauvais terme avec le staff de Manchester City, l'ex-joueur marseillais va devoir lutter pour revenir au top niveau. 


3. Kylian Mbappé : un véritable patron

Provoquant un but contre son camp et inscrivant un penalty face à l'Islande, Kylian Mbappé  a renversé la tendance pour ce premier match. Entré en cours de jeu alors que son équipe était menée 2 à 0, le jeune attaquant de 19 ans a une nouvelle fois démontré toute sa justesse technique pour permettre à l'Équipe de France de revenir à égalité. 


Devenant le premier joueur à marquer 10 buts avec les Bleus avant l’âge de 20 ans, l'attaquant parisien continue à battre des records. Sa nette progression depuis plusieurs mois fait de lui le véritable moteur de cette Équipe de France. 

4. Encore des difficultés pour Benjamin Pavard

Le latéral droit de Stuttgart n'a pas rassuré lors de ce rassemblement tricolore. Auteur du plus beau but de la Coupe du Monde 2018 avec une frappe magnifique en pleine lucarne face à l'Albiceleste, le jeune français montre quelques faiblesses depuis les derniers matchs des Bleus. 


L'ancien défenseur du LOSC, dans les replis défensifs notamment, s'est souvent fait prendre de vitesse par les joueurs adverses, à l'image des allemands Leroy Sané et Nico Schulz. 


Positionné principalement dans l'axe avec le club allemand, Benjamin Pavard semble visiblement manquer de repères sur le flanc droit avec la sélection. Reste à savoir si Didier Deschamps envisagera un remaniement dans ce secteur du jeu pour la prochaine trêve internationale. 

5. Florian Thauvin, Ousmane Dembelé et Presnel Kimpembe n’ont pas marqué de points

Très attendus lors de cette trêve internationale, les trois français Florian Thauvin, Ousmane Dembélé et Presnel Kimpembe ont raté le coche face à l'Islande et l'Allemagne. 


Titularisé pour la première fois par Didier Deschamps, l'attaquant marseillais de 25 ans n'a pas montré un grand visage contre l'Islande. Bien qu'il fut forfait pour le deuxième match face à la Mannschaft à cause d'une blessure au pied droit, Florian Thauvin n'a pas profité de la chance qui lui a été donnée par Didier Deschamps. 


Même cas pour l'attaquant catalan Ousmane Dembélé. Pourtant sur une bonne dynamique avec le FC Barcelone, le français formé au Stade Rennais n'a pas mis en avant ses qualités sur le plan offensif face à l'Islande. Avec 20 sélections, le tricolore comptabilise seulement deux réalisations. 


Son partenaire, Presnel Kimpembe a lui aussi vécu deux matchs compliqués. En l'absence de Samuel Umtiti, le défenseur central du Paris Saint-Germain a commis quelques erreurs qui ont pu coûter chères à ses partenaires. Expulsé également face à l'Olympique Lyonnais le 7 octobre dernier avec le club de la capitale, le natif de Beaumont-sur-Oise connait une situation difficile en club et en sélection.