Très remonté à la pause après une première période très moyennde l'équipe de France face à l'Islande, Didier Deschamps a préféré retenir le positif avant le match contre l'Allemagne.


L'essentiel est sauvé, mais Didier Deschamps n'a pas aimé. D'après une information partagée par RMC Sport, les murs du vestiaire de l'équipe de France ont bien tremblé ce jeudi, à la mi-temps du match amical contre l'Islande. Un premier coup de gueule notable du sélectionneur tricolore depuis le titre de champion du monde glané en Russie.

Apparemment très remonté, le technicien tricolore à reprocher à ses troupes de ne pas être rentrées dans le match de la bonne façon, en soulignant "trop drelâchement". Difficile de lui donner tort, tant les Bleus ont affiché un visage plutôt habituel durant le premier acte, et finalement l'essentiel de la rencontre.

Malgré tout, et notamment grâce à un ​Kylian Mbappé des grands jours, les partenaires d'Hugo Lloris ont pu accroché le match nul dans les ultimes minutes de la partie (2-2). Un sursaut d'orgueil qui a forcément plus à "Dédé", et que ce dernier a souhaité souligner devant la presse à l'issue du coup de sifflet final.


"​Je ne suis pas là pour noircir non plus, évidemment je ne peux pas me satisfaire de ce qu’on a fait pendant une heureÀ partir du moment où on a mis peu de rythme, peu de vitesse, peu de verticalité, on n'a pas été dangereux. On est capable de mieux faire, c'est clair. Mais la réaction était là sur la finOn peut avoir une petite chute de tension à un moment. Je ne veux pas minimiser.

Mais je ne vais pas aggraver non plus. Evidemment, pour le match de mardi contre l'Allemagne, la qualité et les intentions de l’adversaire ne seront pas les mêmes. On n’a pas pris le match par le bon bout même si on a eu énormément le ballon. On a manqué de mouvement, de vitesse, face à une équipe bien organisé en densité".


Eeffet, mardi, c'est un tout autre adversaire d'un tout autre niveau que la France va rencontrer. Eespérant que celle-ci haussenfin le ton devant son public du Stade de France, afin dbien figurer dans cett​Ligue des Nations.