Depuis un an, Steve Mandanda enchaîne les blessures avec l'​Olympique de Marseille et cela ne passe plus inaperçu. Présent face aux médias ce vendredi en marge de la 8ème journée de ​Ligue 1, le gardien olympien en a profité pour revenir sur ses pépins physiques à répétition et s'exprimer sur les critiques à son égard.


​Il y a des moments dans une carrière où l'on ne contrôle pas tout ce qui se passe. Et ce n'est pas Steve Mandanda qui vous dira le contraire. Depuis son retour à ​l'OM, qu'il avait quitté pour Crystal Palace au ​mercato estival en 2016, Il fenomeno enchaîne les blessures musculaires. Pas moins de 4 déchirures en un peu plus de 12 mois. C'est trop!


Alors tous les regards sont braqués sur l'hygiène de vie du portier marseillais. Est-il irréprochable en dehors du terrain ? Depuis que Mandanda ait été aperçu en tribune avec une cigarette électronique à la main lors de #OMFCGB la saison dernière, les spéculations vont bon train à son sujet. 

Mais ce n'est pas tout, son envie est également remise en cause. Lui qui n'a jamais caché son envie de vivre une aventure "​Premier League" avant d'arrêter sa carrière, n'est-il pas revenu s'installer à Marseille, après avoir goûté à l'Angleterre, dans une sorte de pré-retraite ? D'autant que Mandanda est revenu avec 5 kg en trop. Des kilos qu'il n'a jamais reperdu. Pour faire taire les critiques, il a tenu à s'expliquer en conférence de presse.


Tout d'abord, Mandanda s'est dit heureux de retrouver le chemin des terrains et de regoûter aux joies de la compétition, un mois et demi après s'être arrêté.


"Je me sens bien, j’ai pris le temps avec le staff pour revenir à 100%, c’est pour ça que j’ai joué mercredi, car j’étais à 100%. Je me suis bien senti après un mois et demi d’arrêt c’était important de retrouver le stade, la compétition, de renouer avec la vie de groupe"


Avant de rentrer dans le vif du sujet, ses fameux pépins physiques à répétition et son surpoids depuis son retour à ​l'OM :


"Je ne suis pas un habitué des blessures, forcément on se pose la question du pourquoi du comment. Le but c’était de bien cicatriser d’abord et de renforcer les ischios c’est ce qui a été fait. La trêve internationale m’a permis aussi de prendre le temps (...) Le surpoids ? Quand ça se passe moins bien on trouve tout ce qu’on a à dire pour critiquer, ça fait partie du milieu, il faut faire avec. C’est agaçant, mais ça ne m’a pas affecté (...) C’est l’impression que ça a donnée en tout cas. Ça fait onze ans que je suis là, j’ai enchaîné pas mal de rencontres, je ne suis pas un habitué de la salle de soins. Mais bon c’est comme ça, quand on a des éloges dans les journaux on ne dit rien , quand il y a des critiques, on prend et on ne dit rien."


Après avoir donné une réponse en conférence de presse, ​L'OM attend de Mandanda une réponse sur le terrain dès ce dimanche contre Lille à 21 heures.