​La saison de Cristiano Ronaldo, qui a eu du mal à être lancée sur le plan sportif, pourrait être perturbée par une affaire de viol qui ressurgit.


L'an dernier, le magazine hebdomadaire Der Spiegel a révélé dans les Football Leaks que la star portugaise aurait versé la somme de 323 000 euros à une jeune femme pour acheter son silence sur une affaire de viol en 2009, année de son arrivée au ​Real Madrid.


À la suite de cette gigantesque révélation, le quintuple ballon d'or avait crié au scandale et nié les faits présentés par Der Spiegel. L'affaire était ensuite tombée aux oubliettes jusqu'à ce que le média publie une interview de Katheyn Mayorga, la présumée victime.

Dans cette interview, la jeune femme déclare que le joueur aurait dit qu'il "était un bon garçon à 99%" après avoir commis le supposé acte.


Dans les autres documents révélés par Der Spiegel, le meilleur buteur de l'histoire de la sélection portugaise déclare que la relation a eu lieu avec consentement même si la jeune femme aurait dit non à plusieurs reprises auparavant. Celle-ci déclare cependant que ​Ronaldo aurait dérapé lors d'une soirée. Après cette affaire, le clan ​Ronaldo et celui de Kathryn Mayorga auraient signé une convention à la hauteur de 323 000 euros pour ne plus évoquer cette sombre histoire.

Mais la présumée victime affirme aujourd'hui ne plus pouvoir garder le silence tant les séquelles sont toujours présentes, et aurait même décidé de relancer l'affaire devant un juge du Nevada.


Le clan de CR7 lui, juge les révélations du journal allemand comme "une des plus graves violations des droits à la vie privée" et que des poursuites seraient effectuées.



Déjà sujet à plusieurs affaires extra-sportives en Espagne, cette lugubre affaire pourrait encore plus compliquer les débuts de ​Cristiano Ronaldo avec la ​Juventus Turin. Et même si beaucoup d'observateurs ne se soucient que de ses performances sur le terrain, ces révélations pourraient ternir la fin de carrière de la superstar portugaise.