«Doyen» des entraîneurs de Ligue 1, Jean-Louis Gasset a évoqué son avenir dans les colonnes du Parisien.


L’an passé, il a changé en seulement une demi-saison la face de l’​AS Saint-Étienne. Débarqué dans le Forez alors que les Verts étaient au plus bas, Jean-Louis Gasset a su ramener jeu et confiance au sein de l’effectif stéphanois. Et s’il a décidé de poursuivre l’aventure cette saison encore, il ne se voit pas vraiment arrêter pour le moment.


Car si à 65 ans, il disposera bientôt de l’âge requis pour prendre sa retraite, l’ancien entraîneur adjoint du PSG ne voit pas les choses de cette manière, comme il l’a expliqué au Parisien.


"Le doyen des coaches de L1 que je suis est-il heureux en ce moment ? Je ne sais pas jardiner. Malheureusement, je ne sais faire qu’une chose : entraîner. L’endroit où je me sens le mieux, c’est le terrain. Certains se languissent d’être à la retraite, pas moi. Moi, c’est pour décembre. J’aurai 65 ans. On m’a dit qu’il fallait que je demande une dérogation à la Fédération pour que je puisse travailler (rires). Dans ma tête, je n’ai pas cet âge-là".


  • Il ne retrouvera pas Laurent Blanc

Plus qu’épanoui dans l’élite, Gasset a donc pris goût aux joies d’entraîner une équipe. D’ailleurs, il n’est plus question pour lui de redevenir adjoint, même si un certain Laurent Blanc l’appelle. 


"Non. Si Laurent trouve, ce sera à l’étranger. On en a discuté : désormais, je veux rester à proximité de ma famille. Je le remercie de ce qu’il a fait pour moi. J’ai connu, à Bordeaux, en équipe de France ou à Paris, des choses que je n’aurais jamais connues de ma vie sans lui", confie-t-il plein de reconnaissance.


Les supporters de l’ASSE peuvent donc souffler, leur sauveur se sent toujours autant concerné par le club, et il ne compte pas le laisser de si tôt.