Avant le déplacement de l​'Olympique Lyonnais sur la pelouse du Stade Malherbe de Caen pour le compte de la 5e journée, l'entraîneur de l'OL, Bruno Genesio, s'est exprimé sur le nouvel attaquant des Gones, Moussa Dembélé, l'international espoirs de 22 ans arrivé du Celtic Glasgow contre un chèque de 22 millions d'euros.


Alors que ​l'OL s'apprête à faire son grand retour en ​Ligue des Champions la semaine prochaine, le club rhodanien fait, pour l'instant, pâle figure en Ligue 1. Les Lyonnais se sont inclinés à Reims et plus récemment à domicile face à l'​OGC Nice. 


Une défaite qui, a d'ailleurs relancé le Genesio-bashing et la violente altercation entre des pseudos-supporteurs et l'entraîneur lyonnais a animé la période de la trêve internationale sur les bords de Rhône et Saône.

La trêve internationale désormais finie, les Lyonnais vont refouler les pelouses de ​Ligue 1 lors d'un déplacement à Caen. L'occasion très certainement pour Moussa Dembélé de faire ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs. 

 

Arrivé dans les dernières heures du ​mercato, pour compenser le départ de Mariano Diaz, les observateurs s'interrogent sur le positionnement de l'ancien du Celtic Glasgow. Avec Nabil Fekir, Memphis Depay, Bertrand Traoré ou encore Martin Terrier et Maxwel Cornet, Bruno Genesio ne manque pas de solutions au moment de composer sa ligne d'attaque. 

Mais, Moussa Dembélé est loin de donner des maux de tête à son coach qui, sait d'ores et déjà comment l'utiliser.


"C’est un profil différent. C’est un vrai numéro 9, un joueur de surface mais pas que cela. Il est capable de créer beaucoup de brèches. Il peut être utilisé dans différents systèmes, que ce soit à un attaquant ou à deux attaquants. On n’a pas encore eu l’occasion de travailler tactiquement mais il a de l’expérience. Il sait ce que j’attends de lui. Entre très bons joueurs, la relation technique vient plus rapidement" a confié l'entraîneur de l'OL en conférence de presse.


Les supporters lyonnais sont impatients de voir pour la première fois Moussa Dembélé à l'oeuvre.