​Le poste de latéral gauche a été laissé vacant à Paris suite au départ de Yuri Berchiche et à la blessure de Layvin Kurzawa. Le ​Paris Saint-Germain a donc recruté Juan Bernat en provenance du Bayern Munich cet été. Antero Henrique n'aurait cependant pas oublié Alex Sandro : piste du ​PSG depuis l'arrivée de son directeur sportif. La ​Juventus de Turin ne l'entend pourtant pas de cette oreille.


Dès son arrivée, Thomas Tuchel a réclamé un latéral gauche capable de faire oublier la blessure de Kurzawa et de faire mieux que Berchiche. C'est donc en urgence que la direction parisienne a recruté dans les tous derniers instants du mercato Juan Bernat. 

Dans l'ombre de l'incroyable et indétrônable David Alaba au Bayern, l'Espagnol est venu chercher plus de temps de jeu du côté de la capitale française. Malgré ce renfort et l'éclosion du surprenant N'Soki, le ​PSG n'a pas oublié sa piste numéro une : Alex Sandro. La ​Juventus ne compte cependant pas laissé filer son latéral aussi facilement.


En effet, selon les informations communiquées par Tuttosport, la ​Juventus n'a pas envie de voir son joueur partir libre à la fin de son contrat en 2020. Pour éviter cette perte, la direction turinoise compte prolonger le Brésilien. Cette démarche peut donc avoir pour but de conserver le défenseur mais peut aussi avoir un double effet. 


Le club transalpin sent la pression du club français qui pourrait faire une offre dès cet hiver. Un joueur dont le contrat arrive à échéance rapidement peut partir pour bien moins cher que son prix pour ne pas qu'il quitte le club gratuitement et Paris le sait. C'est pourquoi les italiens ont tout intérêt à prolonger leur joueur pour le conserver ou le vendre le plus cher possible.


Le dossier Alex Sandro est donc loin d'être terminé et la ​Juventus ne compte pas se faire avoir si facilement. Il ne manque plus qu'à connaître les intentions du joueur qui pourrait esquiver les appels du pieds de son club pour faciliter son départ s'il le souhaite.