​Le club de la capitale française était tout proche d'engager le Brésilien Alex Sandro, mais les dirigeants parisiens ne sont pas arrivés à leurs fins, en voici la raison.


Après une saison où Unaï Emery a alterné entre le Français Layvin Kurzawa et l'Espagnol Yuri Berchiche, le ​Paris Saint-Germain se devait de trouver un arrière gauche qui fait l'unanimité auprès des supporters. Et la cible n°1 du PSG se nommait Alex Sandro. Ce latéral international brésilien collait parfaitement au système que le nouveau coach, Thomas Tuchel, devrait mettre en place cette année. Un système en 3-4-3 avec trois défenseurs centraux avec deux latéraux très offensifs en charge d'enchaîner les aller retours entre la défense et l'attaque.


Mais les dirigeants parisiens seraient arrivés trop tard pour le transfert du défenseur de la ​Juventus malgré une offre de 50 millions d'euros. En effet, selon le média italien Calciomercato.com, le club de la capitale aurait tenté cette offre à quelques heures de la clôture du ​mercato mais celle-ci ne serait pas arrivée à temps sur le bureau des dirigeants italiens.


Le staff de Thomas Tuchel s'est donc contenté de la venue du latéral gauche espagnol du Bayern Munich Juan Bernat, pressentie depuis quelques jours.

Même si cette opération ne paraît pas aussi "sexy" qu'un ​transfert d'Alex Sandro, l'arrivée du munichois devrait renforcer l'effectif du ​PSG en vue des nombreuses compétitions dans lesquelles le club est engagé.


D'autant plus que pour remporter la ligue des champions, le trophée dont rêvent les dirigeants parisiens, Thomas Tuchel devra instaurer une importante rotation de son effectif pour économiser ses stars pour la dernière ligne droite.