​Alors qu'il dévoilera sans aucun doute le nom de son prochain club la semaine prochaine, Hatem Ben Arfa n'en a pas terminé avec le PSG. Le joueur conteste le non-paiement de sa prime d'éthique en décembre 2017.


Le moins que l'on puisse dire est qu'Hatem Ben Arfa et le ​Paris Saint-Germain ne se sont pas quittés en bons termes. En cause, pour le joueur, outre l'aspect sportif le financier. Effectivement, HBA réclame la somme de 25 000 euros à son ancien employeur, correspondant au non-paiement au titre de prime d’éthique pour le mois de décembre 2017.

Rappel des faits : le joueur avait séché le stage au Qatar, victime d’un virus, certificats médicaux à l’appui. Le club francilien juge les documents incomplets et insuffisants et soupçonne l’International d’avoir inventé un prétexte pour ne pas se rendre au pays de l’actionnaire du club. Le dossier est désormais entre les mains de la Ligue. 


Les opposants d'Hatem Ben Arfa diront que c'est une mauvaise blague tant le montant est dérisoire en comparaison avec ses salaires parisiens. Mais, le joueur lui en fait vraisemblablement une question d'orgueil...