La cour d'appel de Paris doit réexaminer, le 4 octobre prochain, la validité de l'enquête dans l'affaire de chantage à la sex-tape contre le footballeur Mathieu Valbuena. Pour rappel, Karim Benzema avait été mis en examen avant d'être blanchi suite à l'annulation de l'enquête.


Alors que la procédure n'avait eu d'avancement depuis juillet 2017 et la décision de la Cour de cassation de donner gain de cause à Karim Benzema, l'AFP apprend ce vendredi que l'affaire pourrait prendre un tournant décisif. En effet, l’affaire de la sex-tape de Mathieu Valbuena sera de nouveau examinée à l’automne prochaine (le 4 octobre).


En juin 2015, Mathieu Valbuena avait été menacé par un maître-chanteur de divulguer une vidéo intime. Ce dernier avait alors intimé au joueur une personne de confiance pour négocier un arrangement. Le joueur avait alors prévenu la police et celle-ci avait désigné l’un de ses commissaires pour endosser le rôle d’un proche du milieu de terrain. La défense de Karim Benzema (qui est soupçonné d’avoir incité Valbuena à payer), avait alors dénoncé cette intervention.


Selon l'avocat du joueur du Real Madrid, l’enquêteur avait encouragé la commission du délit en suggérant notamment le versement d’une certaine somme. La cour d’appel de Versailles n’avait pas tenu compte de ses contestations, validant l’investigation dans un premier temps. 

Mais la Cour de cassation en juillet dernier, a annulé cette première décision et avait demandé à la chambre de l’instruction de Paris de statuer de nouveau. La date enfin connue (4 octobre) pourrait alors mettre fin à l'affaire si la cour parisienne venaient à suivre les décisions de la Cour de cassation.


En effet, les investigations, les écoutes téléphoniques mettant notamment en cause Karim Benzema, seraient ainsi annulées...Réponse dans quelques mois.