​Mardi soir, la Colombie s'est inclinée aux tirs au but face à l'Angleterre (1-1, 4-3 TAB) en huitième de finale de ​Coupe du Monde, après avoir notamment concédé un penalty assez discutable, pour une faute de Carlos Sanchez sur Harry Kane (57e). Transformé par le buteur anglais, ce coup de pied de réparation avait profondément irrité Diego Maradona, qui n'avait pas hésité à s'en prendre directement à la FIFA. 


Lors d'une émission de télévision vénézuélienne, l'ex-star de l'Argentine avait tout simplement déclaré que les colombiens avaient été victimes "d'un vol monumental" de la part de Mark Geiger, l'arbitre de la rencontre. Quelques instants plus tard, El Pibe de Oro s'était ensuite emporté, en affirmant que "la FIFA est vieille et truquée".  

Après avoir fumé un cigare en tribune, critiqué Sergio Ramos sur son niveau de jeu, s'être comporté honteusement lors du but vainqueur de l'Argentine face au Nigéria (2-1), voilà que Maradona s'attaque à la FIFA. Une attaque que la fédération internationale est loin d'avoir apprécié, comme en atteste son communiqué officiel de réponse. 


"La FIFA est désolée de lire de telles déclarations de la part d'un joueur qui a écrit l'histoire de notre sport. Les commentaires et les insinuations supplémentaires sont totalement infondés et inappropriés. La FIFA réprouve fermement les critiques sur la performance des arbitres qu'elle considère comme positive." 


Visiblement, ce recadrage a fonctionné puisque la star argentine s'est fendu d'un mot d'excuse sur son compte Instagram.


"Emporté par mon excitation de soutenir la Colombie, j’ai pu dire des choses, et je l’admets, certaines d’entre elles étaient inacceptables. Je présente donc mes excuses à la FIFA et à son président".


Classe !