Au cours d'un match assez tranquille, le Brésil s'est imposé 2-0 face à la Serbie. Une équipe serbe qui devait s'imposer pour pouvoir se qualifier en 8ème de finale. Mais jamais les coéquipiers de Matić n'ont semblé en mesure d'inquiéter un solide équipe brésilienne. Sans être flamboyant, la Seleção a fait le job pour terminer première de sa poule devant la Suisse. Une nouvelle compétition commence pour les Brésiliens qui reste ​des favoris logiques dans cette Coupe du Monde. 


​Les Tops 


Le talent de Philippe Coutinho 


Après avoir marqué et été homme du match lors des deux premières rencontres, c'est encore de Coutinho qu'est venue la lumière. Près de la ligne médiane, à la 35ème minute, il fait une ouverture magnifique dans la profondeur pour Paulinho qui n'a plus qu'à lober le gardien serbe pour ouvrir le score. Le vrai leader brésilien de ce début de mondial c'est lui et non pas Neymar comme beaucoup l'attendait. 

​​

La solidité de la défense brésilienne


Malgré la blessure de Marcelo très tôt dans le match, le Brésil a encore réalisé une excellente partie sur le plan défensif. Depuis le début du mondial, seule la Suisse est parvenu à inscrire un but à la Seleção. 


Encore une fois, hormis sur quelques très rares occasions, les attaquants adverses ont eu toutes les peines du monde à se montrer dangereux. Si le Brésil possède une attaque de folie, la sélection peut aussi compter sur une très bonne assise défensive. 

Thiago Silva taille patron


En grande difficulté avec la sélection après le mondial 2014, le défenseur central est revenu au bon moment à son meilleur niveau. Auteur d'une fin de saison très sérieuse avec le Paris Saint-Germain, le Parisien a retrouvé sa place de titulaire dans l'axe de la défense au meilleur moment. Impérial sur le plan défensif, il a ponctué son excellent début de Mondial par un joli but de la tête sur un corner de Neymar. 

La qualification Brésilienne


Après le fiasco de la Coupe du Monde 2014, il était essentiel que le Brésil se rassure dans ce Mondial.  Le hommes de Tite ont réalisé de très bons matchs amicaux avant de débuter cette compétition. Après un match nul compliqué face à la Suisse, les Brésiliens se sont imposés en fin de match face au Costa Rica. Aujourd'hui, les Brésiliens étaient tout simplement au dessus de la Serbie, et se sont logiquement imposés. Premier de sa poule, le Brésil a fait le boulot et s'est rassuré pour la suite de la compétition.

 

Les Flops 


La blessure de Marcelo


Après 8 minutes de jeu, le Madrilène est sorti sur blessure. Le visage défait, il a ensuite rejoint les vestiaires en boitant très bas, aidé par deux personnes. Déjà privé de son latéral droit Dani Alvès avant le début de la compétition, la Seleção subit peut être une nouvelle perte importante pour la suite de la compétition. 


On connait l'importance de Marcelo et Dani Alvès dans le système de jeu brésilien et Fagner et Flipe Luis ne présentent pas les mêmes qualités offensives que les deux titulaires habituels. Reste à connaître la gravité de la blessure du latéral gauche brésilien. 

La déception Sergej Milinković-Savić


Présenté comme l'un des grands espoirs de ce mondial après une excellente saison réalisée avec la Lazio Rome, le milieu de terrain est un peu passé à côté de son Mondial. Ce soir il a réalisé une première période transparente et n'a pas beaucoup mieux joué en seconde. 


Comme un symbole, en bonne position dans la surface adverse il dévisse une frappe assez facile à la 62ème. Le jeune joueur, courtisé par les plus grands clubs européens a vécu une première compétition internationale très compliquée. 

​​La faiblesse offensive Serbe


Malgré des joueurs de grandes qualités, et alors qu'ils devaient s'imposer pour se qualifier, les coéquipiers de Kolarov ne sont pas parvenus à emballer le match. Face à une solide défense brésilienne, les Serbes n'ont jamais semblé capable de mettre en difficulté le Brésil. Les phases d'approches étaient plutôt bonnes mais la Serbie n'a eu que très peu d'occasions franches. Le potentiel est certain dans cet effectif mais il manque pour l'instant de l’efficacité pour en faire une bonne équipe. 

L'attaque brésilienne doit faire plus


Si la sélection brésilienne monte clairement en puissance au fil des matchs, elle doit encore faire mieux sur le plan offensif. Coutinho est pour le moment le leader de l’attaque brésilienne, et cela a suffit pour qualifier le Brésil, mais il faudra faire mieux dans les phases finales.


Neymar monte en puissance mais n'a pas encore retrouvé son rythme totalement. Willian avait déçu lors des deux premiers matchs et n'a toujours pas convaincu ce soir. Gabriel Jesus se démène bien sur le front de l'attaque mais n'a toujours pas trouvé le chemin des filets depuis le début de la compétition. Offensivement le Brésil montre de belles choses mais peut clairement faire beaucoup plus. 

Après deux premières rencontres compliquées, le Brésil a assez tranquillement gagné face à la Serbie ce soir. Sérieux dans ses matchs, la Seleção est parvenue à terminer première de sa poule avec 7 points. Les Brésiliens joueront donc un 8ème de finale contre le Mexique lundi prochain à 16h.