​Steve Mandanda a eu toute la confiance de Didier Deschamps pour ce dernier match. Le portier olympien a donc pu débuter dans les buts face au Danemark pour le dernier match de poules. L'expérimenté gardien des Bleus a battu un beau record grâce au geste de son sélectionneur. 


Au vu de la qualité lamentable du match, vous vous doutez bien que ce n'est pas le record d'arrêts. Pourtant, ce record est vieux de 32 ans et on ne pensait pas le voir battu de si tôt. En titularisant Steve Mandanda, Deschamps lui a permis de devenir le plus vieux joueur français à effectuer son premier match en ​Coupe du Monde de l'histoire.

En effet, avec ses 33 ans et 90 jours, le gardien numéro 2 des Bleus dépasse donc les 32 ans et 261 jours d'Albert Rust. Ce dernier avait débuté son expérience dans un Mondial en 1986 lors du match opposant la France à la Belgique pour la troisième place du tournoi. Il avait alors suppléé Joël Bats également dans les buts et permis à la France de l'emporter aux tirs aux buts. 


Une belle récompense pour le discret portier ​marseillais. Dans l'ombre d'Hugo Lloris depuis la Coupe du Monde 2010, il n'a jamais pu avoir sa chance jusque-là. Il était même blessé pour l'édition de 2014 au Brésil et n'était donc pas dans les 23. 

Après le record de Kylian Mbappé (plus jeune buteur de l'histoire des Bleus dans un Mondial) et celui de Didier Deschamps qu'il battra samedi (le plus grand nombre de matchs en tant que sélectionneur des Bleus), Mandanda rentre aussi dans l'histoire de l'Équipe de France. 


Cette titularisation n'était peut-être pas si anodine finalement... Plus qu'une récompense pour son travail aux entraînements, DD voulait sûrement le faire rentre dans les annales.