Sermonné par l'instance du Fair-Play Financier, le club de la capitale doit dégraisser son effectif afin de rester dans les clous. Or, l'UEFA vient de dévoiler la somme à couvrir d'ici au 30 juin.


Alors qu'on annonçait une somme entre 40 et 60 millions d'euros, l'UEFA vient de rendre officielle la somme exact à combler pour ​PSG. En effet, L'Equipe annonce ce matin que l'instance européenne a dévalué la majeure partie des contrats passés entre le club parisien et le Qatar. 

La direction parisienne vient de voir 51 millions d'euros de contrat disparaître par cette décision. L'UEFA a signifié que ces contrats sponsoring étaient surévalués et ont donc été revus à la baisse. L'accord entre le PSG et le Qatar Tourism Authority (QTA) a été celui le plus impacté passant de 145 millions d'euros à 58 millions d'euros après sanction


Le club doit recouvrir cette dette dans les trois prochaines journées afin de ne pas se voir sanctionner encore plus durement. Il va falloir accélérer le processus de dégraissage, et vite, pour le Paris-Saint-Germain.  


Les prochaines 72H risquent d'être tendus dans les bureaux de la direction parisienne. Le ​PSG a déjà commencé son coup de balai estival avec la vente de Javier Pastore à l'AS Roma pour 24 millions et celle d'Odsone Edouard pour environ 10 millions d'euros. Yuri Berchiche devrait suivre avec un départ pour l'Athletic Bilbao pour 20 à 25 millions d'euros. Ces ventes devraient permettre d'atteindre donc la somme réclamée par l'UEFA.


Une fois cette dead line passée, le PSG pourra alors commencé l'autre partie du ​mercato, celle des achats.