La ​Coupe du Monde est une célébration du football sans équivalent. C'est tout simplement la plus grande fête sportive du monde, et que serait une fête sans invités ? Dans ce cas, les supporters passionnés de chaque pays sont ces invités, et tout au long de l'histoire de ce grand tournoi, ils ont, à chaque fois, réussi à mettre le feu. 


Si chaque groupe de fans est enthousiaste, certains sont juste plus passionnés, et parfois au delà de ce qui pourrait être considéré comme un niveau raisonnable


Jetons un coup d'œil à quelques-uns des fans les plus passionnés de l'histoire de la Coupe du Monde ...


USA

usa

Qu'importe qu'ils appellent ça "soccer". Les États Unis savent comment soutenir leur équipe jusqu'au bout et ils sont parmi les plus passionnés. 


Leur plus gros groupe de supporters, appelé "The American Outlaws" (les hors la loi américains), fort de 18 000 membres, voyage partout où l'équipe nationale américaine se déplace et incarne l'amour inconditionnel qu'ils portent à leur football.


Il est absolument impossible de remettre en cause leur engagement. 


Angleterre 

angleterre

Ils ont beau se plaindre et être perçus comme certains des fans les plus pessimistes, les Anglais sont incontestablement passionnés par leur équipe nationale.


Ils ont peut-être mauvaise réputation dû aux excès d'une minorité, mais dans l'ensemble, les fans des Three Lions sont ce groupe retentissant, solidaire qui vit et respire le football. 


En ce qui concerne l'histoire de la ​Coupe du monde, ils ont probablement été à leur apogée en 1966, lorsqu'ils étaient à domicile et, accessoirement, lorsque les Three Lions sont allés au bout.


République d'Irlande

Irelande fans

Qu'ils dominent les rues du pays hôte avec leurs slogans accrocheurs, ou qu'ils aident simplement les locaux à changer leur pneu éclaté (histoire vraie, vous pouvez vérifier), les Irlandais sont une bénédiction pour tous les tournois auxquels ils participent. 


En terme d'effet sur la forme de leur équipe nationale, les fans de la République d'Irlande ont probablement été à leur sommet en 1994. Ils ont aidé leur équipe à se qualifier jusqu'en huitièmes de finale où elle a perdu contre une excellente équipe néerlandaise. Si les chances de progression reposaient uniquement sur l'atmosphère générée par les fans, les Irlandais auraient gagné haut la main.


Ghana 

ghana fans

Les fans du Ghana sont une véritable source d'inspiration mais aussi de bonne humeur pour leur équipe. Leurs couleurs vives et l'atmosphère retentissante générée par leurs tambours, leurs maracas, entre autres, créent une atmosphère jubilatoire à laquelle il est impossible de rester insensible.


Leur soutien semble d'ailleurs avoir l'effet désiré sur l'équipe nationale. Les Black Stars, en 2010, ont beau avoir été cruellement privés d'une place en demi-finales à cause d'une main de Luis Suarez, ils ont néanmoins été extraordinaires en Afrique du Sud cette année-là.


Argentine

argentine fans

Les fidèles de l'Albiceleste ont toujours été des géants dans le monde du supportérisme. Notamment en 1978, quand ils ont recouvert chaque terrain de rubans blanc et bleu poussant leur équipe nationale jusqu'à la gloire. Ils étaient définitivement considérés comme parmi les meilleurs supporters. 


Ils aiment tellement leur équipe que certaines séances d'entraînement ouvertes de l'Argentine attirent des dizaines de milliers de supporters, plus encore que certains matchs de Premier League. Après Cristiano Ronaldo qui a enfin réussi à décrocher un trophée sur la scène internationale, espérons que Lionel Messi aura lui aussi son mot à dire cet été en Russie...


Pays-Bas

pays-bas fan

Les Néerlandais, tout comme les Brésiliens, sont réputés pour illuminer les lieux de leurs couleurs vives. Les fidèles Oranje peuvent souvent être vus, comme leur nom l'indique, habillés en orange vif, même si certains optent aussi parfois pour des costumes insolites.


Aussi fou que cela puisse paraître d'un point de vue extérieur, le soutien des Pays-Bas est merveilleux et contribue en quelque sorte à aider leur équipe en étant leur 12ème homme; et ceci rarement autant qu'en 2010 où ils ont porté leur équipe jusqu'à la finale.


Brésil 

bresil fans

Les supporters brésiliens vivent le football comme il se doit. Tous les quatre ans, quand le tournoi tant attendu arrive, une mer de tuniques jaunes se répand dans les stades où l'équipe nationale brésilienne se produit, créant avec elle une véritable atmosphère de fête. 


Les scènes après la débâcle de Seleçao 7-1 face à l'Allemagne en 2014 ont symbolisé la passion au sein de leur base de supporters. Des milliers de personnes restèrent dans l'enceinte du stade des heures entières après le match, versant des larmes de désolation, mais demeurant aux côtés de leurs joueurs pour les remercier de leurs efforts. 


C'était une véritable démonstration de ce que signifie le football pour les supporters brésiliens, et la hauteur du pardon qu'ils sont prêts à accorder aux échecs de leur équipe.