​Que se passe-t-il avec notre Grizou? Le meilleur buteur de l'Euro 2016 semble bien loin de son meilleur niveau. Malgré son sourire ravageur, le Madrilène ne vit pas bien ce début de Mondial. Pour nous, le vrai problème ne vient pas forcément de lui mais de son positionnement. 


La star des Bleus, c'est bel et bien Antoine Griezmann. Malheureusement, les deux premiers matchs furent compliqués pour lui. En meneur de jeu juste derrière Olivier Giroud, le joueur déchante. Griezmann peine à exister et surtout à se positionner. Seuls les contres permettent de voir l'international Français retrouver quelques couleurs. 


Alors, quel est le poste préférentiel de Grizou? C'est ici le hic. A l'Atletico Madrid, il est assez libre et se positionne en soutien de Diego Costa. Alors, pourquoi ne pas faire exactement pareil avec un Giroud? Simeone propose de faux ailiers avec les Colchoneros. Koke et Saul sont des milieux récupérateurs positionnés sur les ailes qui ne font qu'accompagner les offensives et laissent des espaces aux attaquants. Ce n'est pas le schéma de jeu choisi par Didier Deschamps. En associant cette paire avec Mbappé et Dembélé, impossible pour Griezmann de se déplacer sur toute la largeur du terrain.

Le Madrilène est obligé de se cantonner à l'axe et à faire jouer ses partenaires. Loin de la liberté qu'il possède avec Simeone, il essaye de se sacrifier pour le collectif sans succès. Néanmoins, avant d'être le finisseur que nous connaissons, Grizou était un ailier. 


Ce dernier match de préparation serait l'occasion de tenter cette option. Elle permettrait alors à un vrai meneur de jeu comme Nabil Fekir de prendre ce poste. Dembélé et Matuidi ayant déçu sur les côtés, cela permettrait d'obtenir un véritable 4-2-3-1. 

​​Le problème Griezmann n'est pas anodin. Sans un meneur de jeu efficace, un système en 4-2-3-1 ne peut fonctionner. Deschamps persiste à positionner son joueur en 10 contre le Danemark d'après les derniers entraînements. 


Nous verrons si DD tente d'associer Fekir et Griezmann au coeur du jeu en fin de match. Cette entrée en jeu du lyonnais pourrait libérer Antoine Griezmann et lui permettre de mieux contribuer aux phases de possession des Bleus. 


Notre star a beaucoup de qualités mais pas celle de faire jouer les autres. Griezmann peut être à la dernière passe, beaucoup moins à l'avant-dernière. Le positionner en ailier pourrait créer enfin du jeu et de la percussion à l'Equipe de France. 


Espérons juste que Didier Deschamps s'en rendra compte avant que cela ne soit trop tard.