​Le ​Paris Saint-Germain doit vendre pour 40 à 60 millions d'euros, afin de rester dans les clous du fair play financier en vue de la saison prochaine. Avec cette restriction, Gonçalo Guedes était fortement annoncé sur le départ. Cependant, le club parisien ne semble pas pressé de le lâcher.


Ils ont jusqu'au 30 juin pour récolter entre 40 et 60 millions d'euros mais les dirigeants parisiens ne semblent pas inquiets ni même pressés de régler cette histoire auprès de l'UEFA. Gonçalo Guedes était annoncé comme la solution à ce problème avec une vente assurée à hauteur de 50 voire 60 millions d'euros au FC Valence. Mais avec les transferts de ​Javier Pastore vers la Roma, Yuri Berchiche vers l'Athletic Bilbao et Odsonne Edouard au Celtics de Glasgow, le club francilien a fait une bonne partie du travail et pourrait s'en contenter. 

Un conflit entre trois partis pourrait être la cause de ce retard, d'après le site Paris United. Le président Nasser Al-Khelaifi souhaiterait tout d'abord attendre la fin de la ​Coupe du Monde, dans l'éventualité que son prix flambe. Chose que le clan Guedes refuserait, à commencer par son agent Jorge Mendes. L'influent agent portugais s'était rendu à Doha dans le but de négocier son départ au plus vite. 


L'autre partie concerne l'entraineur, Thomas Tuchel. L'Allemand qui a déjà ​retenu Layvin Kurzawa d'un départ certain, apprécierait le profil du joueur et sa polyvalence sur le front de l'attaque. Ce dossier s'annonce donc compliqué et devrait trainer encore quelques semaines...