À l'issue du ​match face à la Suisse (1-1) pour l'entrée en lice de la Seleçao au​ Mondial, Neymar avait dénoncé devant les caméras le traitement de faveur "spécial" des joueurs de la Nati. Le Brésilien avait essuyé 10 des 19 fautes commises par la Suisse. Mais, il y a un traitement dont le joueur du ​Paris Saint-Germain ne devrait pas se plaindre...


Le moins que l'on puisse dire est que Neymar traverse actuellement une période délicate sur le plan émotionnel. En témoigne ses larmes après la victoire du Brésil face au Costa Rica (2-0) au cours de laquelle il a inscrit son premier but dans cette Coupe du Monde. 

Si Thiago Silva avait tenté d'expliquer les larmes de Neymar par une pression trop grande, l'intéressé est sorti du silence hier et a communiqué sur le sujet sur son compte Instagram :


"Personne ne sait ce que j’ai dû traverser pour en arriver là aujourd'hui.Ce sont des larmes de joie, de dépassement de soi, de hargne et de volonté de gagner. Les choses n’ont jamais été faciles dans ma vie et ça ne va pas changer maintenant. Le rêve continue. Non, pas le rêve… L’objectif ! 


Et, pour triompher sur le toit du monde, la sélection brésilienne met sa star dans les meilleures dispositions et lui accorde quelques passe-droits. Ainsi, quelques minutes avant le retour de la délégation brésilienne à son hôtel, après le match face au Costa-Rica, Neymar a pu accueillir sa fiancée, la bombesque Bruna Marquezine, et ses parents selon le Parisien. La famille de Neymar aurait d'ailleurs libre accès à l'hôtel de l'équipe.


Espérons pour le Brésil que ce traitement de faveur portera ses fruits alors que mercredi prochain se profile le match contre la Serbie avec comme enjeu, la première place du groupe E.


​​