Après son match nul inaugural 1-1 face à l'Islande, et sa défaite 3-0 contre la Croatie, l’Argentine est aujourd'hui au bord du précipice. Si Messi cristallise les critiques pour son manque de leadership, certains n'hésitent pas à pointer la responsabilité de Pep Guardiola.


Après avoir eu toutes les peines du monde à se qualifier pour le mondial dans la zone sud américaine, l'Albiceleste vit pour l'instant une​ Coupe du Monde cauchemardesque. Les hommes de Sampaoli ont vécu une véritable déroute face à la Croatie et joueront une finale pour tenter de se qualifier face au Nigéria. Et alors que Cristiano Ronaldo tient sa sélection portugaise à bout de bras (4 buts en 2 matchs), Lionel Messi traverse pour l'instant le mondial comme un fantôme.

Capitaine de sa sélection, la Pulga n'arrive pas à trouver de solutions sur le terrain, mais pire, n'affiche pas de leadership et ne montre aucun sentiment de révolte. Sa passivité agace beaucoup et "El Pais" n'hésite pas à remettre la faute sur Pep Guardiola. En effet, le quotidien espagnol affirme que l'entraîneur catalan a trop couvé l'argentin lorsqu'il l'a entraîné au Barça. 


Le coach de Manchester City, aurait surprotégé sa pépite en évinçant les joueurs au trop gros caractère : Eto'o, Ibrahimovic ou encore Ronaldinho. Pour mettre son joueur dans les meilleurs conditions il faisait jouer l'équipe pour lui. Au contraire d'un Cristiano Ronaldo ou d'un Diego Maradona qui ont du se battre, Messi est un peu "l'enfant gâté" qui a toujours tout eu sans rien demander. 


Le joueur est donc aujourd'hui incapable d'assumer un statut de leader et de faire naître la révolte dans son équipe. C'est en tout cas la théorie de "El Pais", qui pointe donc directement la résponsabilité de Pep Guardiola dans l'échec de Messi et donc de l'Argentine. 

Mais il reste encore un match de poule et l'Albiceleste peut encore se qualifier, la Pulga demeure l'un des meilleurs joueurs de l'histoire et aura beaucoup de choses à prouver face au Nigéria.