​Pour démarrer leur mercato, les dirigeants de l'​Olympique de Marseille attendaient certainement la décision qu'allait rendre l'UEFA à l'encontre du club. De lourdes amendes et une éventuelle interdiction de recrutement pour le prochain mercato étaient dans les tuyaux. Le verdict est tombé. L'OM devra s'acquitter d'une petite amende, mais pourra bel et bien recruter. Et Jacques-Henri Eyraud ne compte pas s'en priver.


En ce mois de juin, l'Olympique de Marseille était auditionné pour un non-respect du fair-play financier. Une règle qui interdit les différents clubs à dépasser un déficit d’exploitation de 8 millions d'euros sur les trois dernières années. Le problème, c'est que sur cette période, Marseille comptabilise un trou de 38 millions d'euros.


Les Marseillais avaient donc de quoi trembler. En plus d'une amende qui pendait au nez du club phocéen, c'était une éventuelle interdiction de recrutement qui aurait pu chambouler les plans de l'avancée du nouvel "OM Champions Project". Il n'en est rien.  L'OM devra simplement équilibrer ses comptes sur l'exercice suivant et régler une amende symbolique de 100.000 euros.

Suite à cette décision Jacques-Henri Eyraud s'est dit satisfait de la sanction administrée à son club. Il promet du changement et un retour des comptes à l'équilibre sur les quatre saisons à venir. Le président s'est livré pour le journal L'Équipe.


"On est très satisfaits. Sur le fond, nos interlocuteurs ont regardé beaucoup le passé mais ont pris en compte le changement d’actionnaire qui joue beaucoup dans l’appréciation que l’on peut avoir de nos décisions. Il a fallu reconstituer une équipe, un staff, relancer le projet. Ils l’ont bien compris."


"Pour le futur, on a pu travailler avec eux sur la trajectoire financière qu’ils ont jugée réaliste pour revenir au plus haut niveau, il y a eu un bon dialogue (…) On va revenir progressivement à un équilibre financier dans les quatre saisons qui viennent."


L'OM sera actif sur le marché des transferts.


Le président lui même le confirme, l'Olympique de Marseille sera bien actif lors de ce ​mercato. De retour à une situation financière stable et saine, malgré ce déficit enregistré, Jacques-Henri Eyraud compte bien utiliser le chéquier de son actionnaire dès cet été. Et il en fait part au quotidien sportif.


"On a une marge de manœuvre importante sur le marché des transferts. Si on a ce niveau significatif de pertes, c’est parce que l’on a prévu d’investir dans des acquisitions de joueurs, comme on l’a fait la saison passée. On a budgété des achats importants et on va être actifs. L’UEFA a compris que l’on était dans une dynamique positive."


Que les supporteurs se rassurent. Malgré la non-qualification pour la prochaine ​Ligue des Champions, l'état-major olympien va tout de même faire ses emplettes durant ce mercato. Mais qui dit arrivées, dit forcément départs?