​Yaya Touré est en fin de contrat à Manchester City. L'Ivoirien passé par l'AS Monaco et le ​FC Barcelone notamment, cherche un nouveau challenge pour terminer sa carrière. Et le milieu de terrain se verrait bien revenir en Ligue 1.


Dans quatre jours (le 9 juin), le​ mercato estival ouvrira officiellement ses portes. Un jeu de chaises musicales qui permet aux clubs de se renforcer mais aussi aux joueurs, au faible temps de jeu ou en fin de contrat, de pouvoir trouver un nouveau challenge sportif. 


Et c'est le cas de Yaya Touré. Âgé de 35 ans, il arrive au terme de son contrat avec le club anglais de Manchester City et cherche une porte de sortie. Et c'est à l'​Olympique de Marseille qu'il déclare ouvertement sa flamme.

​​En effet, interviewé par France football quant à son avenir, l'Ivoirien a donné sa préférence. Pour lui, un retour en Ligue 1, onze ans après son passage à l'​AS Monaco, serait la meilleure chose pour une jolie fin de carrière. Il parle de l'OM et du nouveau projet lancé par Franck McCourt et ses hommes.


"C’est le genre de défis qui pourrait me plaire. Ils sont en train de construire un joli projet. L’aventure en est au début et participer à ce genre d’opérations correspond tout à fait à mes envies."


Yaya Touré fan de Dimitri Payet


L'international ivoirien va plus loin. Il se verrait bien devenir un élément clé de cet "OM Champions Project". Jouer aux côtés de Dimitri Payet serait pour lui une vraie chance, avouant qu'il aime énormément le capitaine marseillais.


De plus, Yaya Touré aurait entendu parlé en long et en large de l'​Olympique de Marseille durant ses années mancuniennes. Samir Nasri aurait effectivement fait l'apologie du club phocéen auprès de son coéquipier à City. L'Ivoirien évoque également son salaire XXL. Conscient qu'il pourrait être un énorme frein, Yaya déclare qu'il serait prêt à le revoir fortement à la baisse.


"Samir (Nasri) m’a beaucoup parlé de l’OM et m’en a dit beaucoup de bien. J’avoue que j’aime aussi énormément un joueur marseillais, Dimitri Payet. Concernant mon salaire, à City j'ai profité de mon statut de premier gros joueur du club pour faire monter les enchères. Mais je n'ai plus ce statut. Donc, aujourd'hui, je coûte moins cher."


Des déclarations qui n'ont sans doute pas échappées aux supporteurs phocéens. Ces derniers sont déjà prêts à reprendre le chant qu'entonnaient les Anglais pour le milieu de terrain ivoirien. 


Reste désormais à l'état-major marseillais de boucler ce dossier au plus vite, afin de ne pas décevoir tout un peuple enjoué à l'idée d'accueillir cette star européenne.