Dans les prochains jours, l'​ASSE va officiellement changer de propriétaire. Le fonds d'investissement américain Peak6​, dirigé par Jérôme de Bontin, deviendra l'actionnaire majoritaire du club. Malgré cette période un peu trouble dans les sphères dirigeantes, la cellule de recrutement continue de prospecter en vue de la saison prochaine, et pourrait bientôt passer à l'offensive pour l'une des révélations de l'année en Ligue 1.


Aujourd'hui à Troyes, Christophe Hérelle (25 ans) achève sa première saison au sein de l'élite du football français. Le parcours du défenseur central martiniquais permet d'attester de sa progression. 

Après trois ans avec la réserve de Sochaux en CFA (2010-2013), il part ensuite pour Colmar en National, où il reste deux saisons (2013-2015). En Alsace, il gagne en régularité, ce qui lui permet par la suite de découvrir le niveau professionnel, puisqu'il signe à Créteil, alors en Ligue 2 (2015-2016). 


Dans une équipe aux moyens limités, et reléguée en fin de saison, il se démarque et prouve qu'il peut prétendre à mieux. Il atterrit finalement à l'ESTAC lors de l'intersaison 2016. 


La saison dernière, Hérelle fut l'un des protagonistes de la montée du club aubois en Ligue 1. Désormais confortablement installé dans la charnière centrale troyenne (33 matchs de championnat cette saison), il est régulièrement désigné comme le joueur le plus important de son équipe. Mal en point au classement (19e), Troyes compte sur lui pour accrocher la place de barragiste lors de la dernière journée. 

FBL-FRA-LIGUE1-TROYES-MONTPELLIER

Même en cas de relégation, Hérelle ne devrait pas s'éterniser dans l'Aube. Courtisé par​ Saint-Etienne, mais également par d'autres formations (Nice, Monaco, Rennes, Newcastle), le martiniquais aura l'occasion de poursuivre sa progression en cas de départ dans l'un de ces clubs. 


Sous contrat jusqu'en 2020, Christophe Hérelle dispose d'une valeur marchande légèrement inférieure à 10 millions d'euros. Une occasion à saisir pour ​Saint-Etienne.