Olympique de Marseille's players celebrate their victory at the end of the French L1 football match Olympique of Marseille (OM) versus Nice at the Velodrome stadium in Marseille on May 6, 2018. (Photo by Boris HORVAT / AFP)        (Photo credit should read BORIS HORVAT/AFP/Getty Images)

#OMATM : Les cinq raisons de croire en l'exploit marseillais

C'est le jour J pour l'Olympique de Marseille qui a rendez-vous avec son histoire et celle du football français. Les hommes de Rudi Garcia ont l'occasion d'ajouter une nouvelle compétition européenne à leur palmarès, et de rentrer un peu plus dans la légende. 


Toutefois, la tâche ne sera pas simple face à l'Atlético, habitué des grands rendez-vous européens et logiquement grand favori de cette finale. Mais, sur un match rien n'est impossible et les Marseillais peuvent y croire.  


Voici cinq raisons pour lesquelles la bande à Rudi Garcia peut le faire.

5. Un sacre, et la Ligue des Champions au bout ?

On en parle depuis quelques semaines, la possibilité de voir quatre clubs de Ligue 1 en Ligue des Champions se rapproche. En cas de victoire, en plus de la satisfaction d'un trophée majeur, l'OM pourra couronner sa saison remarquable avec une qualification en C1 au bout. Quatrième en championnat, les Marseillais n'ont plus leur destin entre leurs mains. Une motivation supplémentaire pour les Phocéens qui sauront certainement que leur saison prochaine se jouera sur cette rencontre. 

4. Une revanche sur la finale perdue de 2004

Il y a plus de 10 ans maintenant, l'Olympique de Marseille affrontait déjà un club espagnol en finale de la Coupe de l'UEFA. Malheureusement, une défaite sévère au bout (2-0) face à Valence où Barthez avait été exclu ce qui n'a laissé aucune chance à l'OM. Ce dernier n'a d'ailleurs pas hésité à faire un parallèle entre les deux finales. Aux Olympiens de changer leurs destins. Certes, les joueurs ont bien évidemment changé, mais l'histoire reste la même. Et, nul doute que ce sentiment de revanche a été mis en exergue dans la causerie de Rudi Garcia.

3. Une finale à "domicile"

Personne n'est passé à côté du célèbre "Jean Michel Aulas, on va tous casser chez toi". Bien évidemment, aucun débordement n'est souhaité ce soir. Mais une ambiance de folie ? Oui. L'OM sera quasiment à domicile pour cette finale disputée au Groupama Stadium à Lyon. Un douzième homme qui a permis à l'OM de renverser des montagnes lors de son parcours en Europa League.

2. Griezmann le maudit des finales ?

Antoine Griezmann sera l'une des clés de l'Atlético Madrid ce soir. En cas de méforme de ce dernier, le jeu offensif des Colchoneros sera clairement inanimé. Et, cette méforme arrive souvent au Français, à ce stade de la compétition. Lors de la finale de Ligue des Champions en 2016 perdue aux tirs au but, Griezmann avait manqué son tir puis lors de la finale de l'Euro 2016 où il n'avait rien montré.

Espérons que cette malédiction ne se brisera pas ce soir. Par contre, au Mondial, cela ne serait pas de refus. 

1. L'Armada de l'OM au grand complet

Malgré quelques incertitudes, l'OM dispose bien de toutes ses forces vives pour cette rencontre cruciale. En effet, si Bouna Sarr, Dimitri Payet ainsi que Kostas Mitroglou étaient incertains, tous font partie du groupe pour disputer la finale. Le capitaine olympien est dans une forme étincelante, on attend beaucoup de lui ce soir. Sans oublier, Florian Thauvin qui devra montrer qu'il est aussi performant dans les grands matches. Tous les ingrédients sont là, à Marseille de croire en sa bonne étoile.