​Cette histoire ne va pas en rester là. Quelques semaines après ​les incidents qui ont eu lieu entre Marseillais et Lyonnais à la fin de leur match (3-2 pour l'OL), les sanctions sont sur le point de tomber. La commission de discipline de la LFP se réunit en effet ce mardi soir pour décider d'une sanction à l'encontre des différents acteurs de cette bagarre. Adil Rami, Marcelo ou encore Anthony Lopes sont principalement visé, et l'OM compte bien faire plonger le gardien lyonnais.

En effet, comme le révèle L'Équipe dans son édition de ce mardi, le club marseillais a bien l'intention de faire payer le portier des Gones, auteur d'une gifle envers un intendant de l'OM dans les couloirs du Vélodrome. Les dirigeants phocéens réclameraient ainsi pas moins de deux ans de suspension pour Anthony Lopes. 


L'intendant du club, Walid Baaloul, avait bénéficié de deux jours d'ITT et trente de soins par son médecin pour un problème de vertèbres. Une condition qui permet, selon le règlement, à l'OM de réclamer cette sanction ainsi qu'un retrait d'un point au classement pour Lyon. 

En ce qui concerne Adil Rami, les dirigeants marseillais veulent prouver que leur défenseur central a été provoqué verbalement par les Lyonnais Jordan Ferri et Mouctar Diakhaby. Ils ont pour cela fait appel à un expert en lecture labiale, qui en profitera aussi pour distinguer les mots de Marcelo. Les sanctions risquent d'être lourdes pour les deux clubs. Réponse de la commission de discipline de la LFP ce mardi soir.