Ligue 1 : L'équipe-type de la 33ème journée

Suivant0 / 11

​La 33ème journée de Ligue 1 s'est terminée ce dimanche soir par la démonstration parisienne et le titre remporté par le PSG devant son prédécesseur monégasque. Ce week-end a également été marqué par la courte victoire de l'OM et de l'ASSE, les gros succès de Lyon face à Amiens et de Bordeaux à Montpellier ou encore le nul incroyable de Lille face à Guingamp. Le match entre Caen et Toulouse a été reporté à cause des intempéries.


Voici l'équipe-type de la 33ème journée. 

Suivant1 / 11

1. Stéphane Ruffier (AS Saint-Étienne)

​Le gardien stéphanois a montré qu'il était toujours l'un des meilleurs à son poste en France. Sur la pelouse d'une équipe de Strasbourg offensive, Ruffier a été impénétrable avec ses 6 arrêts décisifs devant Bahoken et ses coéquipiers alsaciens. Une prestation de haute volée pour celui qui mériterait certainement une place pour la Coupe du Monde. 

Suivant2 / 11

2. Mathieu Debuchy

Si l'arrivée de Debuchy chez les Verts posait des questions quant à sa forme physique, l'ancien Gunner éteint les doutes matchs après matchs. Décisif à quasiment toutes ses rencontres depuis son retour en France, l'international français l'a une nouvelle fois été à Strasbourg en inscrivant le seul but d'une rencontre pourtant maitrisée par les Alsaciens. Un but qui vient récompenser une prestation aboutie défensivement comme offensivement. Debuchy devient le meilleur buteur des défenseurs en Europe en 2018 avec ses quatre buts avec les Verts en Ligue 1. Phœnix.​

Suivant3 / 11

3. Marlon

​Avant l'égalisation en toute fin de rencontre l'OGC Nice pensait bien tenir une victoire à Angers et reprendre la cinquième place du classement. La défense niçoise avait pourtant tenu bon durant 84 minutes avec un axe plus que solide et notamment Marlon. Prêté par Barcelone, le Brésilien a effectué 4 dégagements, remporté 6 duels sur 8, effectué 3 tacles réussis mais a également été important dans la relance avec pas moins de 98,9% de ses 93 passes réussies. 

Suivant4 / 11

4. Pablo

​Les Girondins de Bordeaux ont créé une des surprises du week-end en venant s'imposer largement sur une pelouse de Montpellier pourtant difficile à piéger. Si les Bordelais ont été inspirés offensivement, la défense a également été un atout majeur et notamment Pablo avec ses 8 duels gagnés sur 8, ses 17 dégagements et sa vision du jeu. Il est décisif dans les deux surfaces avec une tête en première période qui offre le but à Braithwaite. 

Suivant5 / 11

5. Diego Contento

​Comme son coéquipier Pablo et toute sa défense, Diego Contento a été solide défensivement avec 7 dégagements et un tir contré, entre autres. Surprise du onze de départ, l'ancien du Bayern Munich a délivré une passe décisive pour Meïté en fin de match. Il a surtout parfaitement géré les montées de l'habituel très bon Aguilar. 

Suivant6 / 11

6. Giovanni Lo Celso

​Avoir une sentinelle du niveau technique de Lo Celso est forcément digne de spectacle. Le jeune argentin s'est démultiplié sur le terrain avec une grosse activité défensive et un pressing important (5 tacles, 10 duels réussis sur 16....) mais également un apport offensif important à l'image de son ouverture du score très tôt dans la partie. Le milieu de terrain parisien est primordial dans la relance avec ses 95,5% de passes réussies. 

Suivant7 / 11

7. Javier Pastore

​Alors qu'on le croyait totalement démotivé après sa prestation à Saint-Étienne et avec la tête vers un départ, Javier Pastore a survolé la rencontre et a été un véritable poison pour la défense monégasque. Aligné dans le couloir gauche, El Flaco a délivré deux passes décisives et une passe clé pour offrir trois buts à ses coéquipiers. Son centre de l'extérieur du pied pour l'ouverture du score restera comme le geste du match. Une prestation qui donne de nouveau des regrets aux supporters parisiens qui n'ont pas la chance de voir souvent Pastore à ce niveau.

Suivant8 / 11

8. Dimitri Payet

​Sur la continuité de sa prestation stratosphérique en Europa League jeudi, Dimitri Payet a surfé sur sa confiance pour sortir un nouveau match de toute beauté. Disponible et remuant, l'international français a été en grande forme sur la pelouse avec deux passes décisives pour Njie et Mitroglou (pour un total de 11 cette saison et plus qu'à deux passes de Neymar au classement des passeurs) mais aussi 8 passes clés, 9 passes en profondeur réussies sur 9 tentées, 3 occasions créées, 7 duels gagnés et 5 tacles reçus. Payet sera bel et bien l'homme clé de la fin de saison de l'OM.

Suivant9 / 11

9. Angel Di Maria

​Une nouvelle prestation de choix pour l'Argentin en 2018 en Ligue 1. Auteur d'un doublé sur ses trois tir s cadrés dont un superbe lob sur le premier, Di Maria a montré un nouveau réalisme froid incroyable. Il passe même proche du triplé si sa talonnade inspirée n'avait pas heurtée le poteau ou son troisième tir cadré sorti par Subasic. Angel Di Maria a inscrit 11 buts cette saison en championnat dont 9 en 2018.

Suivant10 / 11

10. Memphis Depay

Plus positionné dans l'axe de l'attaque mais plus bas, Memphis Depay n'en reste pas moins décisif cette saison. Auteur d'une passe décisive pour Mariano Diaz, le Néerlandais double la mise en fin de rencontre sur une nouvelle position de renard des surfaces. L'ancien Mancunien a ainsi marqué 5 buts et offert 5 passes décisives sur les 10 derniers buts de l'OL (avant le troisième but de Traoré). Une performance incroyable pour le joueur clé lyonnais du sprint final.​

11 / 11

11. Nolan Roux

Nolan Roux n'en finit plus de surprendre. Malgré la place de lanterne rouge du FC Metz, l'ancien Lillois s'est encore offert un doublé sur le terrain du Stade Rennais pour offrir une victoire aux Grenats qui gardent l'espoir d'un maintien. Auteur de 4 tirs cadrés, Nolan Roux a épuisé la défense bretonne et marqué ses 13ème et 14ème buts de la saison. L'attaquant français n'est plus qu'à un but de réaliser sa meilleure saison de sa carrière après ses 15 buts en Ligue 2 avec Brest en 2010. ​

MEILLEURS ARTICLES