Alors qu'il est de plus en plus annoncé en partance vers le FC Barcelone dès le prochain mercato, Antoine Griezmann a fait savoir qu'il choisirait sa prochaine destination avant le Mondial.


27 ans aujourd'hui, et plus que jamais à un tournant de sa carrière. Mais à en croire Enrique Cerezo, le président de l'Atlético de Madrid, qui avait donné son avis sur la question à l'issue du huitième de finale de Ligue Europa la semaine dernière, Antoine Griezmann portera toujours la tunique des Colchoneros la saison prochaine.


"AntoinGriezmann est un joueur de l’Atlético de Madrid et nous n’attendons pas d’autre nouvelle si ce n'est celle qu'il le restera. Mais les joueurs jouent où ils veulent, c’est vrai. Et Griezmann est heureux et veut jouer à l’Atlético. Je serais surpris s’il partait. Je ne le crois pas à vrai dire, en plus il a encore un long contrat avec nous".


Pourtant, l'international tricolore n'a jamais été aussi proche d'un départ. C'est en tout cas ce qui se murmuren Espagne, où l'ancien de la Real Sociedad ​est annoncé avec insistance du côté du ​FC BarceloneAinsi, après avoir perdu Neymar l'été dernier, puis déboursé près de 300 millions d'euros pour renforcer son secteur offensif avec Ousmane Dembélé et Philippe Coutinho, l'écurie catalane ne serait visiblement pas rassasiée.

Étonnant, quand on sait à quel point Ernesto Valverde ne manque pas de beau monden attaque. Quoiqu'il en soit, et peu importe sa décision, "Grizi" la prendra avant le début de la Coupe du Monde, histoire d'arriver en Russie les idées claires et parfaitement concentré sur sa compétition.

C'est en tout cas le souhait du buteur des Bleus, qui s'est confié dans L'EquipeIl reste donc un peu moins de trois mois avant la fin du feuilleton AntoinGriezmann.


"​Mon avenir sera décidé avant la Coupe du Monde. Je veux partir en Russie l’esprit libre. Et je pense d’ailleurs que c’est ce que tout le monde veut. Ce n’est pas tant la question de savoir où je jouerai qui peut être ennuyeuse mais plus le fait qu’on t’appelle régulièrement pour savoir : 'Alors, qu’est-ce que tu penses de ça ? Est-ce que tu veux ça ? Ou ça ?' J’ai dit à ma sœur, 'qu’on reste ou qu’on ne reste pas, il faudra que ce soit réglé avant le Mondial' ".


Toujours droit dans ses bottes Griezmann gère sa carrière et sa communication d'une main de maître. La patience est maintenant de mise pour découvrir le choix du Français.