Depuis le mardi 6 mars et l'élimination du Paris Saint-Germain face au Real Madrid, l'ensemble des observateurs pointent du doigt les failles de la direction parisienne dans sa gestion du club. Une des figures du football français, l'expérimenté Guy Roux, a tenu à revenir sur la plus grosse erreur commise selon lui par QSI. 

Aujourd'hui consultant sur Europe 1, le mythique ex-entraîneur de l'AJ Auxerre n'est jamais du genre à utiliser la langue de bois. Invité à donner son avis sur la politique du Paris Saint-Germain, l'ex-coach de 79 ans évoque le départ de Leonardo comme la source des problèmes.


"La première catastrophe à éviter, c’est que le Qatar se désengage… Après, c’est un problème de qualité de la gestion. Au début, ils ont été merveilleux, ils se sont révélés formidables avec Leonardo. Il leur a fait une équipe sur mesure, pas trop vieille, complète, pour devenir le meilleur français et parmi les meilleurs en Europe. Ils s’en sont séparés presque bêtement. On bout d’un moment on finit toujours par en avoir marre de quelque chose… Leonardo, il avait les clés. Il manque cette homme." 


L'ancien directeur sportif Brésilien était en effet la pierre angulaire du projet Qatari. En l'espace de deux ans (2011-2013), l'ancien joueur du PSG était parvenu à créer une équipe équilibrée et compétitive, grâce à son important réseau.


Depuis l'éviction de Leonardo en juillet 2013, la direction Parisienne semble privilégier les transferts médiatiques, comme ceux de Neymar ou Mbappé, au détriment d'une réelle politique sportive. Lorsqu'il était directeur sportif, Leonardo avait cette capacité à recruter des joueurs complémentaires. 


Face au Real Madrid, même si l'absence de Neymar s'est avérée préjudiciable, tout le monde s'est aperçu que le collectif Parisien manquait de cohésion et de complémentarité. Et si Guy Roux avait raison ? Difficile de lui donner tort...