​Quatre jours après la terrible désillusion face au Real Madrid en Ligue des Champions, le PSG retrouvait la scène nationale, et de belle manière avec ce succès très facile face au FC Metz (5-0), la lanterne rouge du championnat. Dans un Parc des Princes clairsemé au contexte particulier, les Parisiens n'ont pas eu à forcer leur talent en faisant la différence dès le début de match, avec notamment un Nkunku en grande forme. 


Les notes des Parisiens : 


Aréola (6) : Le portier du PSG a passé un match très tranquille, jamais vraiment inquiété par des Messins bien trop timides offensivement. Il a été sauvé par sa barre en début de match et a réalisé deux bons arrêts sur des frappes lointaines (16', 89').


Meunier (7) : L'excellente prestation du Belge va encore faire parler du choix de Dani Alves dans les grands matchs... Auteur de l'ouverture du score d'une volée dans la surface (5'), il a ensuite fait des différences sur son côté droit par ses montées tranchantes. Il aurait pu être passeur décisif si ses partenaires, à la réception de ses bons centres, avaient eu moins de déchets dans la finition.

Thiago Silva (6) : Jamais mis en difficulté par les attaquants messins, il n'a pas eu de ballons chauds à négocier puisqu'il a toujours bien anticipé le jeu adverse. Précieux dans les airs, il marque un joli but de la tête sur un corner de Lo Celso (82').

Kimpembe (6) : Très solide physiquement, il a gagné tous ses duels aériens et a réalisé de bonnes interventions dans les pieds adverses. Il est clairement au niveau de ses deux partenaires brésiliens au poste de défenseur central.


Berchiche (5) : Alors que son équipe enchaînait les buts en première période, il montrait lui certaines difficultés défensivement, les rares offensives messines venant toujours de son côté. Il s'est légèrement repris en seconde période, sans pour autant se montrer réellement conquérant dans ses actions.


Diarra (6) : Au contraire de Thiago Motta, il se distingue plus par ses récupérations et son agressivité sur le porteur du ballon que par son jeu de passe. Des qualités qui lui permettent néanmoins d'être important dans le jeu parisien, en étant souvent à l'origine des attaques de son équipe. Une prestation satisfaisante. 


Verratti (7) : Le petit hibou a été pardonné de son exclusion stupide de mercredi en étant acclamé par le Parc. Un bon match avec en point d'orgue deux superbes passes décisives pour Nkunku et Mbappé. Très juste techniquement, il a fait de nombreux décalages au milieu de terrain. Remplacé par Lo Celso (64').

Draxler (6) : Positionné en milieu relayeur, il a touché beaucoup de ballons et fut très actif dans l'entrejeu. Il a initié plusieurs offensives parisiennes par ses prises de balles vers l'avant et sa bonne vision du jeu. Remplacé par Rabiot (71').


Di Maria (4) : Un match bien soporifique de la part du meilleur parisien en 2018. Jamais dans le ton du match, il a beaucoup marché et a eu du déchet dans le dernier geste, à l'image de son manqué à la 65ème minute. Remplacé par Weah (71').


Mbappé (5) : Le prodige français de 19 ans a certes marqué un but (45+1') et gonflé un peu plus ses statistiques, son match n'est pas vraiment positif pour autant. Il rate au moins cinq autres occasions franches, butant il est vrai sur un bon gardien, mais faisant aussi preuve de facilité dans le dernier geste. De plus, son langage corporel négatif ne plaide pas en sa faveur. 

Nkunku (8) : Déjà buteur à Troyes la semaine passée, le jeune parisien a remis ça face à Metz. Auteur d'un doublé, pied gauche (20') et pied droit (28'), il aurait même du inscrire un triplé si son but de la tête n'avait pas injustement été refusé pour une position de hors-jeu (45'). Il manquera une autre occasion sur un service de Meunier (59'), mais cela ne ternira pas son superbe match, qui devrait lui permettre de gagner encore un peu plus de temps de jeu en cette fin de saison.