​C'est officiel, Yann M'Vila fait son retour en Ligue 1 cet hiver. Et, c'est du côté de l'AS Saint-Etienne qu'il a posé ses valises. Ce come-back n'est pas sans concession pour le Français, car il a dû renoncer à près de la moitié de son salaire. 


​L'ASSE a semble-t-il réalisé un gros coup lors de ce mercato de janvier, en tout cas cela en a tout l'air. L'ancien Rennais qui y a évolué de 2008 à 2013, a signé un contrat de deux ans. Malgré les interrogations sur son niveau, il ne faut pas oublier le grand espoir qu'a été ce joueur de 27 ans. De plus, au-delà de sa qualité, les Verts pourront se féliciter d'avoir réussi à ne pas payer la moindre indemnité de transfert. Lui qui a résilié son contrat à l'amiable avec le Rubin Kazan où il évoluait depuis son départ du Stade Rennais. 

De surcroît, il a renoncé à plus de la moitié de son salaire qu'il était censé touché en Russie. Le club russe connaît des difficultés financières et Yann M'Vila qui percevait un salaire de près d'un demi-million d'euros mensuel n'était plus payé.


Désormais, il touchera 90 000 euros par mois, soit, le maximum que peut offrir le club du forez pour le salaire d'un joueur. Avec les primes, ses 90 000 euros monteront très vite. Ainsi, l'ancien de Sunderland pourra atteindre rapidement 2,4 millions d'euros par an.