Alors que Jordan Ferri a vécu une saison passée plutôt délicate à l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas ne semble toujours pas prêt de se séparer de son protégé.


"C’est peut-être la saison ma plus compliquée par rapport au temps de jeu. Il n’y a rien de dramatique. Ce n’est jamais facile de voir son temps de jeu diminuer. J’essaie toujours d’apporter le plus possible quand je rentre. Je travaille pour. Ça fait partie de mon état d’esprit, je n’ai pas envie de rentrer pour bouder mais juste pour aider mon équipe.

J’adore jouer au foot, mon métier. J’aurais pu partir cet hiver. J’en ai discuté avec le coach et des coéquipiers. Il fallait prendre une décision rapidement. C’était trop compliqué pour moi. J’attends la fin de saison pour voir ce qu’il se passera. Il y aura des discussions, mais j’adore ma vie ici."


Pour Jordan Ferri, la saison 2017-2018 a déjà peut-être des airs de déjà vu. Après un exercice passé relativement compliqué (10 titularisations en Ligue 1), l'international français des Espoirs ne voit sans doute pas la lumière au bout du tunnel. En effet, le milieu de terrain de l'Olympique lyonnais n'a disputé que six petites minutes de jeu lors des deux premières rencontres.

JMA dégaine


Pire encore, sa direction, Bruno Génésio et Jean-Michel Aulas en tête, continue d'affirmer sa volonté de recruter un nouveau renfort dans son secteur de jeu, tandis que pour l'instant le coach des Gones  a confié les clés de son entrejeu à Lucas Tousart et Sergi Darder, pour pallier les départs de Corentin Tolisso et Maxime Gonalons.

De quoi craindre pour le temps de jeu du natif de Cavaillon, qui envisage de plus en plus un départ de son côté. Et d'après des récentes informations partagées par L'Équipe et Yahoo Sport, le Lyonnais de 25 ans aurait récemment eu plusieurs échanges avec Pascal Dupraz. À tel point que le quotidien sportif annonçait un accord imminent avec la formation de la ville Rose sous forme te prêt.

Une rumeur que le président rhodanien s'est empressé de démentir en dégainant son arme favorite : le téléphone portable. Pour autant, le boss de l'OL n'a rien infirmé au sujet d'un transfert sec. Réponse dans les prochains jours.