​Alors que la possibilité d'un stratagème parisien pour contourner la règle du fair-play financier circule de plus en plus concernant le transfert de Neymar, l'UEFA a mis en garde le club de la capitale quant à cette manœuvre.


En effet, pour passer outre l'obstacle du fameux fair-play financier, est évoqué actuellement le rachat de la clause de 222 millions par le brésilien lui-même après que ce dernier ait reçu 300 millions d'euros de la part d'une société qatarienne. Le PSG pourrait donc ensuite l'engager gratuitement et n'aurait pas le montant du transfert dans son bilan des dépenses. Interrogée à ce sujet ce samedi dans les colonnes de L'Equipe, l’UEFA a mis en garde le club parisien contre cette manœuvre :


"Tout ce qui touche à un transfert, on le ramène au club. Même si ce sont des sociétés tierces qui ont payé", a expliqué un expert financier de l'instance européenne. Les dirigeants parisiens vont donc devoir trouver une autre solution, sous peine d'être lourdement sanctionnée par l'UEFA.

​​