BARCELONA, SPAIN - JANUARY 17:  Lionel Messi of FC Barcelona holds up the FIFA Ballon d'Or trophy prior to the La Liga match between FC Barcelona and Athletic Club de Bilbao  at Camp Nou on January 17, 2016 in Barcelona, Spain.  (Photo by David Ramos/Getty Images)

BALLON D'OR : Les grands oubliés de la liste des 30

Depuis hier soir, on connaît les 30 joueurs qui se disputeront le Saint Graal, le Ballon d'Or. 

Cette récompense individuelle, trustée par Messi et Ronaldo depuis de longues années, fait tous les ans des déçus. L'édition 2016/2017 n'échappe pas à la règle. Dés lors, quelques surprises notables sont à signaler, avec d'illustres joueurs qui manquent à l'appel.

 

Voici les 8 grands oubliés de la liste :

1. Karim Benzema

Évidemment, notre Karim national. Ses affaires extra-sportives l'ont privé d'Euro, peut-être de sélection jusqu'à nouvel ordre, et maintenant de Ballon d'Or. Toutefois, si l'on analyse ses performances avec le Real Madrid l'an dernier, l'attaquant français a effectué une saison pleine, contribuant largement à la Undécima des Merengue.

2. Javier Mascherano

El Jefecito n'aura pas le bonheur d'avoir son nom inscrit aux côtés de ceux de la MSN et d'Iniesta sur la liste du Ballon d'Or. Mascherano a pourtant réalisé une excellente saison avec le Barça, et a même une nouvelle fois atteint la finale de la Copa América avec l'Argentine l'été dernier. Dommage...

3. Alexis Sánchez

Lui, il l'a gagné la finale de la Copa América. Alexis n'a pas remporté de titres avec Arsenal, mais a tout de même été l'auteur d'une belle saison avec les Gunners. L'attaquant chilien détient un bilan plutôt propre : une Copa América remportée, une place de dauphin en Premier League obtenue, 13 buts en 30 matchs. Pas mal pour finir dans les 30, non ?

4. Leonardo Bonucci

Un oubli de taille. Comment peut-on laisser Bonucci, considéré comme le meilleur défenseur central au monde, en dehors des 30 meilleurs joueurs de l'année ? Auteur d'une saison une nouvelle fois remarquable avec la Juventus (doublé Scudetto et Coppa), le défenseur italien a été l'un des héros du parcours de la Squadra Azzura à l'Euro. Que lui aurait-il fallu de plus ? 

5. Mesut Özil

Si Alexis Sánchez doit figurer dans les 30, l'absence d'Özil est, également, contestable. Arsenal a été véritablement porté par leurs deux stars la saison dernière. L'Allemand n'a pas remporté de titre mais a tout de même atteint le dernier carré de l'Euro, et ses stats en Premier League ont de quoi en faire trembler plus d'un : 19 passes décisives en 35 matchs.

6. Jérôme Boateng

Élu meilleur joueur allemand de l'année, Boateng a probablement été écarté des 30 noms à cause de sa longue et persistante blessure. Pourtant, il a réalisé de merveilleuses performances lors de l'Euro. Déjà précieux lors de la Coupe du Monde il y a deux ans, le défenseur du Bayern Munich s'est affirmé comme le patron de la Mannschaft cet été. Des performances qui lui auraient bien valu une place parmi les 30 nommés.

7. Ivan Rakitić

La Croatie ne sera donc représentée que par Luka Modric dans cette liste. Et quel dommage. Toujours aussi constant dans ses performances et dans son rendement, Rakitić a encore une fois réalisé une saison de grande qualité. Pièce maîtresse du milieu de terrain barcelonais, l'ancien joueur de Séville est un cadre en sélection croate. Son parcours à l'Euro reste cependant trop court, mais sa saison remarquable avec le Barça aurait largement pu être récompensée par un top 30 du Ballon d'Or.

8. Sergio Busquets

Ouvrez le dictionnaire des expressions. Cherchez "travailler dans l'ombre", et regardez l'exemple : Sergio Busquets. Certes il ne marque pas beaucoup de buts, certes il ne fait pas beaucoup de passes décisives, mais qu'est-ce qu'il est précieux... Intouchable en position de milieu défensif avec le FC Barcelone et avec la Roja, l'Espagnol est sans aucun doute l'un des (le ?) meilleurs du monde à son poste.