Quel curieux match que ce FC Barcelone - Manchester City. Pour la cinquième confrontation entre les deux clubs, le club catalan a enchainé une cinquième victoire, non sans difficulté, en dépit de ce que le score peut laisser croire. La rencontre, conditionnée par d'innombrables faits de jeu (cascade de blessures, deux expulsions, pénalty ridiculement frappé... ) n'aura donc pas accouché du duel de titans auquel on pouvait s'attendre. Au classement, le Barça s'envole donc et peut d'ores et déjà entrevoir la première place. Guardiola et les Citizens rentrent, eux, à Manchester, les valises pleines.

Les notes des Blaugrana :


Marc-André ter Stegen (7) : notamment forcé à l'exploit en première période par Gündogan, Ter Stegen a accompli une prouesse notable en conservant sa cage inviolée, malgré les banderilles plantées par les Citizens. Le Barça semble avoir fait le bon choix en lui libérant le poste de numéro un dans la cage.


Javier Mascherano (6,5) : pour un joueur absolument pas un habitué au poste de latéral droit, le pompier de  service Argentin a accompli son job avec brio. Sa grinta amène par ailleurs le premier but.


Gerard Piqué (non noté) : la clé de voute du système défensif catalan a dû céder sa place à la demie heure de jeu, la faute à un tacle non maîtrisé de David Silva. Jérémy Mathieu, quant à lui, n'aura pas passé beaucoup plus de temps sur le pré. Il a couronné son épouvantable entrée par deux cartons jaunes en l'espace d'une poignée de minutes.


Samuel Umtiti (6) : très appliqué à la relance, le Français a livré une prestation de bonne qualité. Ses prises de risques parfois inutiles révèlent cependant que son processus d'assimilation au jeu barcelonais n'est pas encore tout à fait terminé.


Jordi Alba (non noté) : touché par un pépin physique, la motocyclette espagnole a dû rejoindre le banc dès la 8ème minute de jeu. Une aubaine pour Digne. Encore très timide, le Tricolore n'a pas été particulièrement mis en danger. Il reste toutefois coupable d'une main juste avant le repos, non sifflée par l'arbitre. Un tournant.


Ivan Rakitić (7) : toujours aussi précieux, l'ex-Sévillan a de nouveau travaillé dans l'ombre. Son abattage et sa qualité de passe font de lui l'un des tous meilleurs à son poste.


Sergio Busquets (5,5) : Busquets a ce soir fait preuve de discrétion et de simplicité. Comme un bon élève, il s'est contenté de réciter sa partition. Non sans talent.


Andrés Iniesta (6,5) : le "banquier" du Barça a pris le jeu à son compte comme il sait parfaitement le faire. Remplacé par l'onéreux remplaçant André Gomes à la 78ème.


Lionel Messi (9) : nouveau triplé dans la besace du génie argentin. Épatant de facilité. Que dire qui n'a pas déjà été dit ?

Luis Suárez (5) : match quelconque de la part de l'ancien Red. Rien à signaler.


Neymar (6) : du génie et du déchet. Génie symbolisé par un but en soliste, déchet symbolisé par un pénalty complètement vendangé.


Les notes des Skyblues : 


Claudio Bravo (2) : Le gardien chilien, dans son style très barcelonais, tonique sur ses appuis, a réalisé une première mi-temps solide. Mais à la 52ème minute, il a sabordé le travail de son équipe en commettant l'irréparable : une main volontaire en dehors de la surface suite à une énorme erreur de relance.

Pablo Zabaleta (3) : Très agressif, trop agressif. L'Argentin quittera finalement ses coéquipiers sur blessure. Encore un cailloux dans la chaussure de Guardiola. Remplacé par Clichy à la 56ème. L'ancien Gunner a, en vain, tenté de colmater les brèches.


Nicolas Otamendi (3,5) : virile en première mi-temps, Otamendi et son air de gladiateur se sont écroulés après l'exclusion sous les coups de boutoir barcelonais. 


John Stones (3,5) : même remarque que pour son compère de la défense central. Une belle promesse d'avenir tout de même 


Aleksandar Kolarov (3) : le Serbe a pris le bouillon en seconde période, en particulier en fin de match. En témoigne sa faute, commise sur l'intenable Messi dans la surface. Une lourde frappe sur coup-franc n'est pas passée loin de relever quelque peu sa note.

 

Fernandinho (3) : malheureux, le Brésilien a mis les Blaugrana sur les bons rails en glissant face à Messi. Bilan : but. Trop tard pour revenir en arrière, la machine était lancée. 


Ilkay Gündogan (6) : un phare au milieu de la broussaille mancunienne. Son touché de balle et ses multiples projections confirment que l'Allemand est bel et bien de retour au meilleur niveau.

David Silva (3) : isolé, Silva n'a su marquer la rencontre de son emprise technique. Prestation décevante de la part d'un joueur qui sait absolument tout faire avec un ballon rond.


Raheem Sterling (4) : copie inégale pour l'Anglais : il souffle encore le chaud et le froid. Néanmoins, on note une nette amélioration en terme de vision de jeu. Prometteur.


Manuel Nolito (4) : match spécial pour Nolito, formé à la maison catalane. Intéressant sur quelques unes des escarmouches des Skyblues, il s'est heurté à un excellent portier. Sacrifié en à la 56ème par Guardiola, qui devait faire entre Caballero.


Kevin De Bruyne (5) : aligné en faux numéro neuf, le Belge a fait ce qu'il a pu, proposant régulièrement des solutions à droite comme à gauche.