FLOPS : Les 10 pires transferts de l'histoire du Real Madrid

Ah, le Real. Les Galactiques. Le top du hip-hop du gratin de la cerise sur le gâteau des plus grands noms du football mondial y sont passés, n'est-ce pas ? Ok, c'est peut-être vrai, mais le Real Madrid, comme tout club ambitieux qui se respecte, a aussi un paquet d'erreurs de casting. Et même des plutôt belles. 


De Julien Faubert à Royston Drenthe en passant par Kaká, voici une liste de "pathétiques" du Real, avec même quelques grands noms dans le lot. 


(Note : la liste a été élaborée sans ordre particulier, ceci n'est pas un classement)

10. Julien Faubert

Date du transfert : janvier 2009 (depuis West Ham)

Montant du transfert : prêt (prêt payant, 1,5€)

Départ : juin 2009 (retour de prêt vers West Ham) 


Si l'on devait établir une liste des transferts les plus bizarres de l'histoire du Real, personne n'arriverait à la cheville de Julien Faubert. Mais là, c'est une liste des pires transferts, et il y a aussi sa place malgré le fait qu'il n'était que prêté. 


Arrivé depuis West Ham à l'hiver 2009 sans trop qu'on sache pourquoi, Faubert n'aura fait que deux apparitions sous le maillot blanco avant de retourner à l'envoyeur. Sous plus beau fait d'arme sous la liquette galactique ? Avoir été chopé par la caméra en train de roupiller sur le banc de touche pendant un match contre Villarreal. C'est sûr que niveau "Français qui ont joué au Real", ça change de Zizou. 

9. Jonathan Woodgate

Date du transfert : août 2004 (depuis Newcastle)

Montant du transfert : 18,30 millions d'euros

Départ : juillet 2007 (vers Middlesbrough, 11M€)


En un mot ? Cauchemar. Arrivé à Madrid en 2004 pour une petite fortune (parce que oui, avant qu'on lâche des dizaines de millions pour David Luiz, une telle somme pour un défenseur ce n'était pas courant), Jonathan Woodgate aura eu tout faux au Real. 


Après une première saison blanche à cause des blessures, Woodgate réussit l'exploit de marquer contre son camp et de se faire expulser pour ses débuts sous le maillot madrilène. 14 matchs plus tard, il filait en prêt à Middlesbrough avant d'y être définitivement transféré la saison suivante. 

8. Nicolas Anelka

Date du transfert : juillet 1999 (depuis Arsenal)

Montant du transfert : 35 millions d'euros

Départ : juillet 2000 (vers le PSG, 34,5M€) 


Il y a quelques belles choses à retenir de la carrière de Nicolas Anelka ... et d'autres moins belles. Son transfert au Real Madrid fait assurément parti des moins belles. 


Vendu pour 35 millions par Arsenal avec l'étiquette "jeune très très talentueux", Anelka et ses petits problèmes de caractère n'auront pas duré plus d'une saison à Madrid. Une saison bien maigre durant laquelle il n'aura marqué que deux buts en 19 matchs de Liga, sept en 32 matches toutes compétitions confondues. Le seul bon côté de ce transfert, c'est qu'il aura amené au transfert d'un certain Thierry Henry à Arsenal.

7. Thomas Gravesen

Date du transfert : janvier 2005 (depuis Everton)

Montant du transfert : 3,4 millions d'euros

Départ : août 2006 (vers le Celtic Glasgow, 3M€)


Un nom qui donnera quelques souvenirs aux fans hardcore d'Everton, mais qui n'aura pas laissé un souvenir impérissable au Real Madrid. Malgré des performances pas dégueulasses sur le début, le joueur, recruté pour remplacer Claude Makélélé, n'a jamais réussi à totalement s'intégrer. 


Joueur rugueux, bourru, Gravesen sera surtout remémoré pour son sacré tempérament. Un tempérament qui l'a poussé à se frotter à plusieurs de ses adversaires, mais aussi et surtout à quelques uns de ses coéquipiers et à son coach, Fabio Capello, qui aura eu raison de lui en 2006.

6. Royston Drenthe

Date du transfert : août 2007 (depuis Newcastle)

Montant du transfert : 14 millions d'euros

Départ : juillet 2012 (fin de contrat)


Dans le genre jeune talent brisé par les rouages infernaux de la cour des grands, Royston Drenthe est pas mal du tout. 


Grand espoir du football néerlandais, il a impressionné de nombreuses grosses cylindrées lors du championnat d'Europe U21 de 2007 où il a été élu meilleur joueur. Finalement, c'est le Real qui a décroché le gros lot contre 14 millions d'euros. Enfin, le gros lot. Drenthe n'aura pas eu de nombreuses occasions de confirmer son talent sous le maillot du Real. Et quand il les a eues, il a ratées. Et ça ne s'est pas arrangé quand il a rasé ses dreadlocks. 

5. Antonio Cassano

Date du transfert : janvier 2006 (depuis l'AS Rome)

Montant du transfert : 5,5 millions d'euros

Départ : juillet 2008 (vers la Sampdoria, 3,3M€)


Qu'on se mette tout de suite d'accord : Antonio Cassano est un très grand joueur de football. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir raté son passage au Real Madrid dans les grandes largeurs. 


Comme Thomas Gravesen, Cassano a été victime de son tempérament et de sa rencontre avec Fabio Capello. Arrivé au Real après une saison bien creuse et des kilos en trop, il est vite cantonné au banc de touche. En tout et pour tout, il n'aura joué qu'une trentaine de matchs sous le maillot du Real, avec à peine quatre buts à se mettre sous la dent. 

4. Ricardo "Kaká"

Date du transfert : juillet 2009 (depuis l'AC Milan)

Montant du transfert : 65 millions d'euros

Départ : septembre 2013 (vers l'AC Milan, libre)


Quel gâchis... Avant son transfert vers le Real Madrid, Kaká était le leader technique de l'une des meilleures équipes de l'histoire, le dernier joueur à avoir remporté le Ballon d'Or avant que le duo Messi-Ronaldo ne pose la patte dessus. Un numéro 10 magique. Une bénédiction pour le football. 


Mais le Real a brisé Kaká. Plus précisément, comme d'autres joueurs après lui, Kaká n'a pas survécu à la comparaison avec Cristiano Ronaldo, qui est arrivé à Madrid quelques jours après lui. Il y a eu de la magie, mais trop peu, et de façon trop sporadique. Kaká le magicien est mort sur la route entre Milan et Madrid, et l'étincelle n'aura jamais vraiment été rallumée. Reparti libre à Milan en 2013, il n'est resté qu'une petite année avant de rejoindre les États-Unis, où il a l'air de se réjouir de sa pré-retraite. 

3. Asier Illaramendi

Date du transfert : juillet 2013 (depuis la Real Sociedad)

Montant du transfert : 32 millions d'euros

Départ : août 2015 (vers la Real Sociedad, 15M€)


Sans doute le pire rapport qualité-prix de cette liste. En 2013, Asier Illarramendi est signé par le Real Madrid après une très grosse saison avec la Real Sociedad. Un achat compulsif facturé 32 millions d'euros mais un joueur qui n'aura jamais réussi à s'imposer dans le milieu madrilène, où il a fait face à la concurrence de Khedira, Xabi Alonso et Modrić. 


Enfin en attendant, il a quand même une Ligue des Champions de plus à son palmarès que Zlatan Ibrahimović. 

2. Elvir Baljić

Date du transfert : juillet 1999 (depuis Fenerbahçe)

Montant du transfert : 26 millions d'euros

Départ : juillet 2002 (vers Galatasaray, libre)


Un transfert plus capoté par le destin que par le manque de talent. Double lauréat du titre de footballeur bosnien de l'année (1998, 1999), Elvir Baljić arrive au Real en 1999 contre une belle somme pour l'époque (26 millions d'euros), mais les blessures auront eu raison de lui. Il ne se sera notamment jamais remis d'une rupture des ligaments croisé du genou gauche qui l'écartera presque définitivement du onze de départ. Il s'est envolé après onze matchs en trois saisons. 

1. Michael Owen

Date du transfert : août 2004 (depuis Liverpool)

Montant du transfert : 12 millions d'euros

Départ : août 2005 (vers Newcastle, 25M€)


Un autre Ballon d'Or qui n'a pas complètement ajouté son nom à la légende madrilène des Galactiques. Malgré de belles performances (13 buts en 36 matchs, ce qui a fait de lui le deuxième meilleur buteur du club sur la saison), le Ballon d'Or 2001 a trop souffert de la comparaison avec Ronaldo (le brésilien) pour survivre à Madrid. 


Chapeau au Real qui a quand même réussi une belle opération en le revendant plus du double de son prix d'achat à Newcastle. Ce qui doit être l'un des seuls cas de bénéfice de l'histoire du club sur le marché.